Marie Stuart est l'une des véritables énigmes de l'histoire. Les historiens possèdent de nombreuses informations sur ses agissements et ses déplacements au cours de sa courte vie, mais la question de savoir qui elle était fait toujours débat. Une martyre  désintéressée, motivée par la passion pour son pays et sa dévotion à Dieu, ou femme adultère froide et manipulatrice, capable de tuer pour mener à bien son ambition politique ?

Portrait de Marie, reine des Écossais, portant un voile blanc

Le moment est venu de vous faire une opinion : découvrez la vie et l'époque de Marie Stuart et apprenez-en plus sur les évènements entourant sa vie et son règne dans le formidable guide, Découvrez Marie, reine des Écossais.

Ravivez son histoire et visitez les lieux où se déroulèrent certains des évènements les plus tragiques. Dans les musées, les expositions et les collections, découvrez des objets fascinants associés à sa vie, y compris des bijoux, des documents, des instruments et des tissus, et admirez des peintures l'immortalisant.

9 choses à savoir 

  1. Elle est née le 8 décembre 1542 au palais de Linlithgow.
  2. Elle fut couronnée reine des Écossais à la chapelle royale du château de Stirling alors qu'elle n'avait que neuf mois.
  3. Elle fut introduite clandestinement en France à l'âge de cinq ans, et elle y vécut jusqu'à ses 18 ans.
  4. Elle donna naissance à son seul enfant au château d'Édimbourg. Il devint Jacques VI d'Écosse et Ier d'Angleterre.
  5. Certains pensent qu'elle s'arrangea pour faire assassiner son second mari, Lord Darnley.
  6. Elle se maria en troisièmes noces avec Lord Bothwell ; certains pensent qu'il l'enleva contre son gré.
  7. Elle fut emprisonnée pendant près d'un an au château de Loch Leven à Kinross avant de parvenir à s'échapper.
  8. Elle passa ses dernières heures en Écosse à l'abbaye de Dundrennan dans le Dumfries and Galloway, avant de voyager en Angleterre pour y chercher la protection de sa cousine, la reine Élisabeth I. 
  9. Elle fut retenue captive en Angleterre pendant 18 ans, avant qu'Élisabeth prononce son ordre d'exécution et elle fut décapitée. Elle mourut le 8 février 1587 au château de Fotheringhay.

Découvrez-en plus