© Debbie Murray

Seul régiment de cavalerie d’Écosse, les Royal Scots Greys étaient issus du Royal Regiment et des Scots Dragoons. Le régiment a servi activement dans de nombreux conflits impliquant l’armée britannique, des rébellions jacobites aux guerres napoléoniennes. Mais la Première Guerre mondiale a marqué le début de la fin pour les régiments de cavalerie, qui ont été supprimés après l’introduction de la guerre interarmées.

Leurs origines

  • Initialement constitués de trois troupes de dragons indépendantes formées en 1668, ils se sont unis par la suite avec trois autres troupes pour former le Royal Regiment of Scots Dragoons en 1681.
  • Leurs toutes premières affectations étaient de maintenir l’ordre et faire respecter la loi en Écosse à l’approche des rébellions jacobites.
  • En 1693, alors que William III inspecte les troupes, l’ensemble du régiment est arrivé sur des chevaux à la robe grise et est ainsi devenu les « Grey Dragoons » (les dragons gris) ou les « Scots Regiment of Grey Dragoons ».
  • Ces noms ont été inclus à leur titre officiel en 1877, lorsqu’il a été renommé le 2nd dragons (Royal Scots Greys).

Anecdotes et chiffres

Leurs surnoms

À la suite de leur fameuse charge lors de la bataille de Waterloo, le sergent Charles Ewart est parvenu à capturer l’aigle régimentaire du 45e Régiment de Ligne français, et leur réputation en tant que « Bird Catchers » (attrapeurs d’oiseaux) s’est confirmée.

À cause d’un petit faible pour le champagne, le régiment aurait aussi été appelé les « Bubbly Jocks » (les Écossais pétillants).

Leur devise officielle

Nemo me impune lacessit (Nul ne me provoquera impunément)

Leur devise officieuse

Nulli Secundus (Inégalables)

Leurs marches

De nombreux régiments ont leurs propres marches qui étaient traditionnellement utilisées pour rallier les troupes et se donner du courage avant la bataille.

  • Heilan' Laddie (musique rapide)
  • The Garb of Old Gaul (musique lente)
  • My Home (cornemuses et tambours)

Première Guerre mondiale

  • En 1914, armé de fusils Lee Enfield et de nouvelles épées, le régiment a été réorganisé en trois escadrons, chacun constitué de quatre troupes.
  • Initialement assigné à la 5e brigade de cavalerie, commandée par le brigadier PW Chetwode, il a rapidement été agrandi avec la 2nd division de cavalerie sous le commandement du brigadier-général Gough.
  • Les Scots Greys et les autres régiments de cavalerie de la 5e brigade resteront avec la 2nde division de cavalerie pour le reste de la guerre.
  • 26 honneurs de bataille leur ont été remis.

Apprenez-en plus au Royal Scots Dragoon Guards Museum.

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre nouvelle déclaration de confidentialité et de cookies.