Avis relatif au coronavirus (Covid-19). Vous pouvez désormais parcourir notre site afin de consulter la liste des établissements et commerces qui ont rouvert leurs portes et participent au programme « Good to Go ». Pour plus d’infos sur les voyages et le tourisme en Écosse à l’ère du coronavirus, consultez notre page consacrée au déconfinement.

Le Blog

Les traditions écossaises d’Halloween

St Giles Cathedral, Edinburgh

La cathédrale Saint-Gilles d’Édimbourg

De toutes les fêtes saisonnières, Halloween est l’une des plus iconiques des pays anglo-saxons. Bien qu’elle n’ait plus la même importance spirituelle ni ne suscite le même engouement que Noël, la théâtralité morbide d’Halloween fait ressortir l’enfant qui se cache en nous (métaphoriquement, rassurez-vous).

Cette fête est extrêmement populaire outre-Atlantique, mais également au Royaume-Uni, dans une moindre mesure. Cela dit, la fête d’Halloween prend différentes formes selon le pays où elle est célébrée, et nombreux sont ceux qui ignorent les liens forts qu’elle entretient avec l’Écosse. Avec ses paysages dramatiques, ses châteaux hantés, ses superstitions insolites et son histoire aux épisodes parfois macabres, il n’est pas étonnant qu’Halloween trouve ses origines dans notre pays.

Origines

Halloween (aussi orthographié « Hallowe’en ») provient de l’anglais All Hallow’s Eve, qui désigne le réveillon (Eve) de la Toussaint. Cela dit, il est possible que cette origine chrétienne remonte elle-même au festival celte du Samain (Samhuinn en gaélique écossais), qui se tenait le 1er novembre et marquait la fin de la « saison claire », et par conséquent des récoltes, ainsi que la venue de la « saison sombre ». Le poème Halloween, composé en 1785 par Robert Burns, évoque en détail un grand nombre de coutumes et légendes liées à ce festival, dont la plupart sont d’origine païenne mais ont persisté et résisté à l’avènement du christianisme.

Samhuinn Fire Festival 2012, Edinburgh à Klara Osickova ***** VisitScotland use only *******

Le festival du feu du Samain (Samhuinn) à Édimbourg | © Klara Osickova

Traditions

Voici quelques autres traditions écossaises d’Halloween qui sont aujourd’hui tombées dans l’oubli, mais que vous pourriez remettre au goût du jour lors de vos prochaines festivités d’Halloween !

Tout feu tout…navet – afin de repousser les esprits potentiellement dangereux, les habitants de villages allumaient de grands feux de joie. Et selon certains, cette coutume s’est perpétuée sous une autre forme, à savoir celle des jack-o’-lanterns, ces lampions fabriqués à partir de citrouilles ou de navets évidés qui représentent un visage grimaçant. Bien que l’utilisation de citrouilles soit une invention américaine, la coutume écossaise lui préfère l’usage de navets.

Carved turnip lanterns

Sculpter des navets-lanternes

Le guising ou galoshin – au lieu de partir à la chasse aux bonbons de porte à porte, les enfants avaient pour coutume de se déguiser (guise) en mauvais esprits en noircissant leur visage et en enfilant de vieux vêtements. Selon diverses légendes locales, ces déguisements permettaient aux enfants de s’aventurer dehors sans être repérés par les fantômes et autres démons. Les enfants ainsi déguisés ne pouvaient pas simplement frapper aux portes et crier « des bonbons ou un sort » et s’attendre à recevoir des bonbons. Ils étaient obligés d’effectuer leur « sort » en récitant un poème, une chanson, ou en racontant une blague avant de recevoir leur récompense.

Le jeu des pommes flottantes – une activité incontournable des fêtes d’Halloween en Écosse. Ce jeu consiste à tenter de saisir, uniquement avec la bouche et avec les mains liées derrière le dos, des pommes flottant dans une bassine remplie d’eau. Et si vous souhaitez pimenter les enjeux, essayez de les attraper avec une fourchette.

Apple dooking

Le jeu des pommes flottantes

Treacle scones – à nouveau les mains liées, ce jeu demande à chacun des participants de mordre dans des scones suspendus à des cordes et recouverts de treacle, une sorte de mélasse qui accompagne souvent les scones.

Brulage de noix – Vous vous êtes fiancés récemment ? Découvrez si votre partenaire vivra heureux/se jusqu’à la fin de ses jours ! Lancez tous deux une noix (ou n’importe quel autre fruit à coque) dans un feu de cheminée. Si elles brûlent lentement parmi les flammes, votre union sera heureuse ; mais si elles sifflent et crépitent, ce ne sera probablement pas une promenade de santé !

Sausage rolls – la Loi britannique de 1735 sur la sorcellerie interdit la consommation de pâtisseries à base de porc pendant l’Halloween. Il fallut attendre les années 1950 avant que cette loi ne soit révoquée. Et depuis lors, les fameux sausage rolls ont refait leurs apparitions lors des festivités d’Halloween.

 

Avez-vous déjà préparé toutes vos décorations d’Halloween ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires ci-dessous et jetez un œil à 13 des lieux les plus hantés d’Écosse, à notre e-book sur les fantômes, mythes et légendes, ou à d’autres coutumes, traditions et superstitions écossaises qui ne sont pas spécifiques à l’Halloween.

 

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.