Avis relatif au coronavirus (Covid-19). Vous pouvez désormais parcourir notre site afin de consulter la liste des établissements et commerces qui ont rouvert leurs portes et participent au programme « Good to Go ». Pour plus d’infos sur les voyages et le tourisme en Écosse à l’ère du coronavirus, consultez notre page consacrée au déconfinement.

Le Blog

11 photos spectaculaires des Orcades

Les îles Orcades sont une terre de contrastes. En quelques secondes, vous passer d’un village animé à une falaise arrosée par les embruns salés de l’océan en contrebas. VisitScotland a demandé à Andrew Learmonth de Destination Orkney de partager des photos de ses lieux préférés. Nous espérons que vous trouverez ses clichés aussi spectaculaires que sont ces îles uniques du nord de l’Écosse.

Scapa Flow

The Churchill Barriers, Orkney

Vue aérienne du Scapa Flow et de la « barrière de Churchill » n°2, Orcades | Photo de Colin Keldie

Le grand « port naturel » du Scapa Flow est l’un des atouts incontestables de l’archipel. Il attire des plongeurs venus du monde entier pour profiter de ses eaux limpides et explorer les épaves de la flotte impériale allemande (Hochseeflotte) qui gît dans ses fonds marins depuis plus d’un siècle. Cet environnement maritime d’exception est un véritable paradis pour les animaux sauvages, et il est d’ailleurs possible d’y apercevoir des marsouins et des orques, ainsi que certains des plus beaux crustacés du Royaume-Uni. Vous trouverez également de nombreuses plages idylliques à proximité des « barrières Churchill », baignées par les eaux paisibles du Flow et de ses îles basses.

Le saviez-vous ? Le toponyme Scapa Flow vient du vieux norrois Skalpaflói, qui signifie « la baie du grand isthme ».

L’Old Man of Hoy

The Old Man of Hoy at sunset, Orkney

L’Old Man of Hoy au coucher du soleil, Orcades| Photo de Mark Ferguson

La vue de cet éperon d’érosion marine vaut le détour par la spectaculaire baie de Rackwick sur l’île de Hoy. Effectuez la boucle de trois heures depuis la plage ; laissez derrière vous les vues panoramiques de la mer pour rejoindre la côte ouest de l’île et admirer l’un des emblèmes des Orcades. L’Old Man of Hoy se dresse toujours fièrement, chapeauté par des foules d’oiseaux marins et entouré de falaises de grès contre lesquelles se fracassent les vagues de l’océan Atlantique. Le coucher du soleil est le moment idéal pour contempler la beauté des paysages, avant de reprendre le chemin de Rackwick dans le calme de la nuit.

Les plages reculées et le « island hopping »

Secluded beach on the uninhabited island of Faray, Orkney

Une plage reculée sûr l’île déserte de Faray, Orcades | Photo de Premysl Fojtu

Le voyage d’île en île, aussi appelé island hopping, vous permet de découvrir tout le potentiel des Orcades, loin de ses villes et de ses sites touristiques phares. Arpentez des plages vierges, nagez dans une eau limpide et vivez la vie insulaire en toute tranquillité. Et si vous vous montrez persuasif, vous pourrez peut-être convaincre un pêcheur de vous emmener sur une île déserte que vous aurez tout le loisir d’explorer par vous-même…Cela dit, il s’agira plutôt de « island stopping » !

Stromness

Looking down on the harbour town of Stromness, Orkney

Vue aérienne de la ville portuaire de Stromness, Orcades | Photo de Colin Keldie

L’écrivain et poète orcadien George Mackay Brown a un jour écrit que les rues de sa ville natale « se déroulent, telles un câble de pêcheur, du nord au sud. » Cette description correspond assez bien à ce port animé, ses venelles et ses bâtiments agglutinés le long de rues dallées et ses jetées d’époque qui avancent dans la mer. Stromness accueille de nombreux lieux d’intérêt, notamment le célèbre Pier Arts Centre, et les nombreux recoins de cette vieille ville portuaire valent vraiment le détour.

Le camping sauvage

Camping on Hoy, Orkney

Un terrain de camping privé pour la nuit sur l’île de Hoy (Orcades) | Crédits photo : Destination Orkney Group

Les Orcades possèdent de splendides hébergements, des hôtels traditionnels aux maisons d’hôtes à l’accueil chaleureux. Mais parfois, l’envie nous prend de sortir des sentiers battus et de découvrir ces îles sous un autre jour. Vivre des sensations uniques, là où personne n’est encore allé. La côte ouest de Hoy est un terrain d’exploration idéal. Vous serez probablement seul le long de son littoral, avec pour seule compagnie les vues sur l’océan Atlantique et le détroit des Orcades (Pentland Firth).

Le cercle de Brodgar

The Ring of Brodgar, Orkney

Des menhirs du cercle de Brodgar, dans le Cœur néolithique des Orcades, dans l’ouest de l’île de Mainland | Photo de Premysl Fojtu

Les dimensions de ce cercle de pierres ancestrales sont véritablement impressionnantes. Le cercle de Brodgar est constitué de 27 monolithes, dont certains mesurent 4,5 mètres. C’est l’un des derniers sites néolithiques érigés dans les environs, à proximité du site de fouilles du Ness of Brodgar et des menhirs de Stenness. Ce sont plusieurs milliers d’années d’histoire rassemblés sur quelques centaines de mètres.

La baie de Marwick

Marwick Bay, Birsay, Orkney

Coucher de soleil sur la baie de Marwick, dans l’ouest de l’île de Mainland (Orcades) | Photo de Colin Keldie

Le paysage des Orcades peut s’avérer radicalement différent de celui des régions voisines des Shetland et du Sutherland. Les terres fertiles de l’archipel sont relativement plates, avec quelques collines verdoyantes qui mènent aux falaises du littoral occidental. C’est pourquoi peu importe votre position, vous pouvez voir à plusieurs kilomètres à la ronde : c’est la terre des grands horizons ! Sortez à l’heure dorée, que les Orcadiens appellent grimlings, et profitez de l’atmosphère unique du coucher de soleil.

La cathédrale Saint-Magnus

The display of ceramic poppies at St. Magnus Cathedral to commemorate the First World war and the Battle of Jutland. 22/4/16 Tom O'Brien

La cathédrale Saint-Magnus de Kirkwall et l’installation Poppies: Weeping Window | Photo de Tom O’Brien: Orcadian.co.uk

La cathédrale Saint-Magnus est l’édifice central de Kirkwall, le chef-lieu des Orcades, et la cathédrale la plus septentrionale de Grande-Bretagne. Elle fut fondée en 1137 par Saint-Ronald (Rögnvaldr), un noble Viking qui avait été élevé au rang de « comte des Orcades et des Shetland » par le roi Sigurd Ier de Norvège en 1129. Son impressionnante structure de grès rouge surplombe le cœur vibrant de la ville et luit le soir venu, ce qui lui a valu le surnom de « Lumière du Nord ». Quittez la lumière du jour pour pénétrer l’intérieur frais de la cathédrale, visitez ses niveaux supérieurs et profitez de vues panoramiques sur les alentours depuis la base de sa flèche.

La plage de Dingieshowe

Dingieshowe, East Mainland, Orkney

Le vent souffle sur la plage de Dingieshowe dans l’est de l’île de Mainland (Orcades) | Crédits photo : Destination Orkney Group

La vie insulaire offre son lot d’avantages, notamment aux amoureux de la plage. Nos paroisses regorgent de superbes plages bordées de dunes de sable et de coquillages, et bercées par le va-et-vient des vagues. Et l’une des plus belles d’entre elles est certainement Dingieshowe, dans l’est de Mainland, la principale île de l’archipel. Vous serez probablement observé par un phoque flottant près du rivage, le long de la plage.

Macareux

Puffins perched on Orkney’s west coast

Des macareux perchés sur la côte ouest des Orcades | Photo de Premysl Fojtu

Aucune aventure dans les Orcades ne serait complète sans partir observer ces oiseaux atypiques. De mai à août, vous trouverez des macareux en de nombreux endroits, notamment dans la réserve naturelle de Marwick Head dans l’ouest de l’île de Mainland, sur l’éperon d’érosion marine de Castle o’Burrian au large de l’île de Westray, et sur la côte ouest de l’île de Hoy. Ces oiseaux marins sont un délice pour les yeux, avec leurs becs colorés et leurs pieds palmés oranges qui se dessinent par centaines sur les falaises de l’archipel, où ils établissent leurs colonies.

Skara Brae

Skara Brae, Bay of Skaill, Orkney

Le village néolithique de Skara Brae et la baie de Skaill, dans l’ouest de Mainland | Photo de Colin Keldie

Lieu d’excursion de nombreux élèves orcadiens, certains habitants locaux ont tendance à délaisser Skara Brae après quelques années. Cela dit, voyager dans le passé en visitant ce site est une expérience incontournable des Orcades. Ce village vieux de 5000 ans fut découvert après une tempête hivernale qui déferla sur l’archipel en 1850 : du sable et de l’herbe furent arrachés, ce qui mit au jour un réseau d’habitations contenant du mobilier, des lits de pierre et des âtres. Cette découverte a permis d’en apprendre davantage sur le mode de vie et à l’économie des Orcadiens à l’époque Néolithique. Ces bâtiments se situent au sommet de la baie de Skaill. Et pour vous immerger pleinement dans l’atmosphère du lieu, visitez Skara Brae par temps venteux : frissons garantis !

Pour plus d’infos sur les Orcades, rendez-vous sur le site de Visit Orkney.

 

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.