Fermer

Château de Blackness

Blackness, by Linlithgow

Visitez notre site web

Cette puissante fortification, faisant saillie dans le Firth of Forth avec sa conception longue et étroite, a été décrite comme « le navire n'ayant jamais navigué ». Elle doit en grande partie sa forme nautique aux nombreuses fortifications rajoutées au XVIe siècle, qui en font l'une des forteresses les plus sûres de son époque. Une partie de son mur exposé au sud mesure 5,5 mètres d’épaisseur ! Aujourd'hui une attraction touristique populaire, le château a servi de garnison et de prison d'État. Il a également figuré dans la première saison d'Outlander, et plus récemment dans Outlaw King : Le Roi hors-la-loi. Dans Marie Stuart, Reine d’Écosse, le château de Blackness est utilisé pour représenter le Palais de Holyroodhouse.

East Lothian

Édimbourg et le Lothian

Visitez notre site web

À l’est d’Edimbourg et à proximité de la ville, vous trouverez les falaises escarpées, les plages dorées et la campagne vallonnée de l’East Lothian, que l'on aperçoit dans Marie Stuart, Reine d'Écosse. Bordé au nord par le Firth of Forth et au sud par les Lammermuir Hills, l'histoire de la région est illustrée par la place forte du château de Tantallon qui repose formidablement sur des falaises surplombant la baie de Seacliff. La région est également très populaire auprès des golfeurs. Parmi les attractions à ne pas manquer, vous trouverez entre autres le Scottish Seabird Centre, le National Museum of Flight (musée national de l'aviation) et la distillerie de Glenkinchie. Dans le film, Marie quitte la France et rentre en Écosse en passant par North Beach dans la région de East Lothian.

Glen Coe

Glen Coe, Highlands

Visitez notre site web

Glen Coe est lieu chargé d’histoires, de mythes et de légendes en plus d’être l’un des plus beaux sites naturels du pays. Situé près de Fort William dans l’ouest des Highlands, les vallées et les montagnes de Glen Coe ont été façonnées par des siècles et des siècles d’exposition aux conditions parfois extrêmes de la région. Vous pouvez d’ailleurs suivre le geo-trail de Glen Coe pour en apprendre plus sur son histoire. L’imposante vallée n’en est pas à son premier film; on peut en découvrir certains aspects dans la série des Harry Potter, dans Skyfall (un des derniers James Bond) et plus récemment dans Outlaw King – Le roi hors-la-loi. Dans Marie Stuart, Reine d’Écosse Glen Coe est traversé par les armées de Marie.

Glen Feshie

By Kincraig, Cairngorms

Visitez notre site web

Glen Feshie se trouve dans le Parc National des Cairngorms, au beau milieu d’une immense forêt de conifères Calédonienne. Dans ce cadre spectaculaire, la rivière Feshie trace son chemin à travers lande et montagnes. C’est dans les environs que le célèbre peintre Edwin Landseer peint le fameux « Monarch of the Glen » en 1851, majestueuse représentation d’un cerf maitre des lieux. Dans le film, Glen Feshie fait office de décor pour certaines scènes de chevauchées de Marie et ses armées. Glen Feshie est au cœur d’un programme de revitalisation qui s’échelonne sur 200 ans, avec pour objectif l’amélioration et la préservation de la faune et la flore locale.

Plage de Seacliff

North Berwick, East Lothian

Visitez notre site web

En contrebas des ruines du château de Tantallon, cette charmante plage est un joyau caché situé près de la ville de North Berwick, dans l'East Lothian. Elle est parfaite si vous souhaitez fuir la foule et profiter d’un pique-nique familial en toute tranquillité. Seacliff est une propriété privée et vous devrez payer un petit supplément pour y accéder, mais la visite en vaut la peine. Vous découvrirez ce qui semble être le plus petit port du Royaume-Uni, et une vue splendide sur Bass Rock et le château de Tantallon. Les côtes escarpées de Seacliff Beach sont mises en scène dans le film alors que Marie et ses dames d’honneur discutent en français tout en regardant la mer. Images avec l'aimable autorisation de Universal Pictures.

Strathdon

Upper Donside

Visitez notre site web

Strathdon, situé dans l'Upper Donside à environ 60 kilomètres à l’ouest d’Aberdeen, est un endroit magnifique et paisible de l’Écosse où vous pourrez observer la vie sauvage. C'est un lieu chargé d'histoire et vous en apprendrez plus au château de Corgarff, avec ses fascinantes fortifications en forme d'étoile, ainsi qu'au château de Glenbuchat. En été, vous assisterez au défilé des Lonach Highlanders à Bellabeg, le plus grand village de la région, qui se rendent au Rassemblement Lonach. En hiver, la station de ski The Lecht propose des pistes de ski et de snowboard. Strathdon et plus particulièrement le pont de Poldullie apparaissent dans une scène où la reine est prise en embuscade; s’en suit un combat perturbé par des vaches bloquant l’accès au pont.

Palais de Linlithgow

Linlithgow, West Lothian

Visitez notre site web

Le palais de Linlithgow date de 1424, lorsque l’arrière-arrière-arrière-grand-père de Marie, Jacques 1er, ordonna le début des travaux après la destruction de la résidence royale précédente à cause d'un incendie. Au fil des siècles, de nombreux membres de famille Stuart agrandirent et améliorèrent le palais, y compris le père de Marie, Jacques V, qui installa en 1538 la magnifique fontaine centrale et déplaça l’entrée du palais au sud. C’est dans ce palais royal historique qu'est née Marie Stuart, le 8 décembre 1542.

Église paroissiale St Michael

Linlithgow, West Lothian

Visitez notre site web

L'église St Michael se trouve à côté du palais de Linlithgow. En 1424, un incendie dévastateur ravagea Linlithgow, détruisant de nombreux bâtiments, dont l'église et la résidence royale qui précédaient le palais. Les rois Stuart successifs financèrent la restauration de St Michael et les travaux furent achevés en 1540, peu de temps avant la naissance de Marie en 1542. Visitez l'église pour admirer la superbe architecture et les vitraux colorés, et découvrir les restaurations ultérieures réalisées à travers les siècles. Marie fut baptisée ici en décembre 1542.

Château de Stirling

Le château de Stirling a joué un rôle de premier plan dans la vie de Marie, aussi bien à son plus jeune âge qu’à son retour de France. À peine âgée de neuf mois, Marie fut couronnée dans la chapelle royale du château de Stirling suite au décès de son père, Jacques V. Elle résida au château de Stirling pendant la majeure partie de ses cinq premières années jusqu'en 1548, date à laquelle elle fut transférée au château de Dumbarton pour sa sécurité, puis en France. À son retour de France en 1561, Marie séjourna à de nombreuses reprises au château de Stirling. En 1566, elle y organisa une somptueuse cérémonie de baptême pour son fils, Jacques VI. Marie fut couronnée au château de Stirling le 9 septembre 1543 mais accéda au trône le 14 décembre 1542.

Prieuré d'Inchmahome

Port of Menteith

Visitez notre site web

Le prieuré d'Inchmahome est un monastère paisible situé sur une île du lac de Menteith. Fondé en 1238 et abritant encore à ce jour une grande partie de l'édifice d'origine du XIIIe siècle, son emplacement isolé se prête parfaitement au rôle de sanctuaire. Marie, âgée de quatre ans, y fut amenée de Stirling pour des raisons de sécurité, par sa mère, Marie de Guise. Elle y est restée cachée trois semaines après la lourde défaite écossaise lors de la bataille de Pinkie Cleugh. Cherchez la haie de buis qui s'élève au centre de l'île et que Marie aurait plantée. Marie et sa mère se sont réfugiées ici en septembre 1547.

Château de Dumbarton

Dumbarton, West Dunbartonshire

Visitez notre site web

Spectaculairement situé, gardé par des falaises volcaniques et surplombant le fleuve Clyde, le château de Dumbarton est une formidable forteresse médiévale. Venez à bout des plus de 500 marches pour vous placer sur l’une des plus grandes forteresses d’Écosse. Cet emblématique « rocher du Clyde » possède un patrimoine aussi époustouflant que sa vue sur le Clyde, le Loch Lomond et l’Argyll. Le château de Dumbarton constituait une « passerelle » sûre pour le vol de Marie en France en juillet 1548. Elle se rendit à nouveau à Dumbarton 13 ans plus tard, après son retour en Écosse pour commencer son règne personnel.

Château d’Inverness

Inverness, Highlands

Visitez notre site web

Sur les rives du fleuve Ness, le château d’Inverness surplombe la ville. Le château que l’on voit aujourd’hui a été construit dans les années 1830, mais il a été édifié sur le même site que les fortifications d’origines, dominant le village médiéval. Dans sa longue et tumultueuse histoire, le château d’Inverness a été incendié plus d’une fois et enduré plusieurs sièges. Quand Marie Stuart est arrivée aux portes du château en Septembre 1562, son arrivée fut entravée par Alexander Gordon, sur ordre du Comte de Huntly. Outrés, les partisans de Marie Stuart assiégèrent avec succès le château et Alexander Gordon fut pendu pour trahison. Visitez le château pour voir un panorama de la ville filmé par un drone et apprécier une vue du ciel sur la ville, montez en haut de la tour pour en apprendre plus sur les mythes et légendes associés à Inverness, et profitez d’une vue à 360 degrés sur la capitale des Highlands.

Attention, compte tenue de la nature historique du site, le bâtiment ne permet pas un accès en fauteuil roulant au-delà du rez-de-chaussée.

Whithorn

Whithorn, Dumfries & Galloway

Visitez notre site web

En 1563, Marie Stuart a parcouru longuement le sud-ouest de l’Écosse, afin de se faire connaître de ses sujets et pour rendre visite au saint le plus visité d’Écosse, Ninian de Whithorn. Le 11 aout 1563, Marie Stuart s’est rendue au prieuré de Whithorn, qui accueillait le sanctuaire de Ninian, célèbre pour ses guérisons et ses miracles auprès des pieux pèlerins. James IV – grand-père de Marie Stuart – avait visité Whithorn chaque année de son règne (1488-1513) et on peut encore aujourd’hui voir les armoiries Stuart au-dessus du portail. Les pèlerinages furent interdits par la Réforme protestante de 1560, mais nombreux sont ceux, qui comme Marie Stuart, pratiquaient le catholicisme.

Palais de Falkland

Falkland, Fife

Visitez notre site web

Entrez dans un monde révolu, riche en splendeurs luxueuses au somptueux « palais de plaisance » construit par les rois Stuart, où ils pouvaient se livrer à leurs passe-temps préférés : la fauconnerie et la chasse. On raconte que Marie adorait ce lieu, car il lui rappelait fortement les châteaux français de sa jeunesse. Admirez la magnifique architecture de la Renaissance et le mobilier d'époque authentique, avant de vous aventurer à l'extérieur pour admirer le domaine magnifiquement restauré, avec le plus ancien court de tennis royal de Grande-Bretagne. Marie aimait beaucoup jouer au tennis et elle scandalisait fréquemment ses courtisans en portant fièrement un pantalon pour homme. Marie y a passé de nombreux jours heureux dans les années 1560.

Château de Wemyss

By Kirkcaldy, Fife

Visitez notre site web

Occupant un site perché au sommet d'une falaise dans un grand domaine privé sur la rive sud du Fife, la construction de ce château date de 1421. Le caractère et la structure pittoresques du château de Wemyss subsistent de nos jours et le site possède une longue histoire en matière de jardinage. Bien qu'il s'agisse d'un domaine privé, vous pouvez visiter ses jardins clos ouverts au public sur rendez-vous uniquement. C'est là que Marie rencontra son futur mari, Lord Darnley, en février 1565. Elle l'épousa ensuite en juillet de la même année. Images avec l'aimable autorisation de Universal Pictures.

Palais de Holyroodhouse

Royal Mile, Edinburgh

Visitez notre site web

Le palais de Holyroodhouse fut la résidence principale de Marie pendant cinq ans à partir de 1561, après son retour de France. Découvrez les superbes salles qui ont accueilli la royauté au cours des siècles, y compris les appartements et la chambre à coucher de Marie, cette dernière étant une pièce très privée baptisée la « salle la plus célèbre d’Écosse ». Dans sa chambre extérieure, Marie recevait des visiteurs, notamment son célèbre pasteur protestant ennemi, John Knox, ainsi que son bon ami et secrétaire privé, David Rizzio, qui fut poignardé dans cette pièce 56 fois par le jaloux Lord Darnley en mars 1566 ; une tache sur le sol visible à ce jour serait une trace de son sang. Marie épousa Lord Darnley selon des rites catholiques romains dans sa chapelle privée le 29 juillet 1565.

Château de Huntingtower

Marie, reine des Écossais, et son nouveau mari, Lord Darnley, passèrent leur lune de miel au château de Huntingtower (bien que ce lieu soit connu à l'époque sous le nom de Place de Ruthven). C’est à l’époque du raid de Chaseabout, que le demi-frère de Marie, James Stuart, 1er comte de Moray, souleva une rébellion infructueuse contre elle. Visitez le château pour en apprendre davantage sur sa curieuse construction : au XVe siècle, deux tours d'habitation furent construites à 3 mètres l'une de l'autre, avant d'être réunies pour former un château au XVIe siècle. Vous découvrirez également un plafond magnifiquement peint datant d’environ 1540. Marie séjourna ici à la mi-septembre 1565. Images avec l'aimable autorisation de Historic Environment Scotland.

Château de Dunbar

Dunbar, East Lothian

Visitez notre site web

Jadis l’une des plus puissantes forteresses d’Écosse, ce qui reste du château de Dunbar n’est plus qu’un fragment de cet ancien bastion. Pourtant, son emplacement exceptionnel surplombant le port de Dunbar en fait un lieu à ne manquer sous aucun prétexte. Lors de la visite, il est préférable de l’observer de loin car son accès est restreint pour des raisons de sécurité. La reine et Lord Darnley se réfugièrent au château du 9 au 12 mars 1566, après l'assassinat par Darnley du secrétaire particulier de la reine, David Rizzio, et leur fuite du palais de Holyroodhouse. Le comte de Bothwell conduisit également Marie au château de Dunbar le 24 avril 1567, après l’avoir enlevée « pour sa sécurité », alors qu’elle revenait à Édimbourg depuis Stirling où elle avait rendu visite à son fils Jacques. Le couple revint ensuite au château après son mariage le 15 mai 1567.

Château d’Édimbourg

Castlehill, Édimbourg

Visitez notre site web

L'édifice du château d'Édimbourg se dresse au sommet d'un rocher dentelé. Datant du XIe siècle, et peut-être même avant, il servait à l'origine de pavillon de chasse au roi Malcolm III, surnommé Canmore (« grosse tête »). Le château subit de nombreuses reconstructions au cours de son histoire mais, heureusement, le palais royal est toujours intact. À l’intérieur, vous trouverez l’une des pièces les plus petites mais les plus importantes du château : la Salle de naissance, ou Chambre de Marie. C'est la minuscule chambre où la reine donna naissance à son unique enfant survivant, Jacques VI (plus tard Jacques Ier d'Angleterre) le 19 juin 1566. Selon les archives, la ville fêta la naissance avec 500 feux de joie allumés pendant la nuit.

Traquair House

Innerleithen, Scottish Borders

Visitez notre site web

Sous le règne de Marie, reine des Écossais, John Stuart, 4e propriétaire de Traquair, devint responsable de la garde de la reine. Il invita Marie, ainsi que son mari, Lord Darnley, et leur nourrisson Jacques, qui deviendra plus tard Jacques VI, à y séjourner pendant une partie de chasse. Visitez la maison pour découvrir la chambre où Marie aurait séjourné, avec le lit d'origine et le berceau dans lequel Jacques aurait été bercé. Au-delà de la maison, vous pouvez également visiter la chapelle, les jardins et la brasserie pour en savoir plus sur la vie au fil des siècles. Marie a séjourné ici au cours de l'été 1566.

Jedburgh

Jedburgh, Scottish Borders

Visitez notre site web

La ville de Jedburgh fut le théâtre de l’un des épisodes les plus dramatiques de la vie de Marie. De cette ville, elle parcourut 48 kilomètres à cheval pour voir son futur troisième mari, le comte de Bothwell, qui avait été prétendument blessé lors d'un duel en octobre 1566. À son retour, elle tomba gravement malade suite à une chute de cheval dans un bourbier. À Jedburgh, la famille Kerr la plaça en convalescence dans l'une de ses propriétés. Vous pouvez visiter l'un des lieux possibles dans la maison de Marie, reine des Écossais, une ancienne résidence Kerr et un musée regorgeant d'objets associés à Marie.

Château de l'Hermitage

Newcastleton, Scottish Borders

Visitez notre site web

Gris et menaçant, le château de l'Hermitage est un rappel brutal d'une période agitée, lorsque la frontière anglo-écossaise fut envahie d'armées et de « reivers » (des bandes de hors-la-loi et de mercenaires anglais et écossais en maraude). James Hepburn, futur troisième époux de Marie et 4e comte de Bothwell, était un gardien du château. Après avoir été confiné ici à la suite d'un violent accrochage avec un reiver notoire, Marie aurait traversé les frontières le 15 octobre 1566 pour être à ses côtés, alors qu'il se remettait de ses blessures… C'est ce que l'on raconte. Certains historiens affirment qu'elle était sur le point de discuter de questions d'État.

Château de Craigmillar

Situé à seulement cinq kilomètres du centre-ville d’Édimbourg, Craigmillar est souvent qualifié d’autre « château » de la ville. Bien qu'il soit en ruines aujourd'hui, c'est un endroit fascinant à explorer. Construit au XVe siècle comme lieu de retraite situé juste au-delà des remparts de la vieille ville, Marie s'y reposa en novembre 1566 après la naissance de son fils Jacques VI. Au cours de son séjour, un pacte connu sous le nom de « Craigmillar Bond » fut signé par des nobles fidèles (prétendument à son insu) pour assassiner son mari, Lord Darnley. Au centre de la cour poussent deux ifs qui auraient été plantés en l'honneur de Marie pendant son séjour.

Abbaye de Holyrood

Palais de Holyroodhouse, Edinburgh

Visitez notre site web

Ces ruines romantiques du XIIe siècle, construites par le roi David Ier, sont adjacentes au palais de Holyroodhouse. De la célèbre église abbatiale d'autrefois, il ne reste que la nef en ruine et sans toit. Pendant le règne d'enfance de Marie, la construction fut endommagée par l’invasion des armées anglaises lors de la guerre anglo-écossaise surnommée ‘Rough Wooing’. Marchez sur les traces royales et pénétrez dans la façade ouest de l'église abbatiale reconstruite, l'une des façades gothiques les plus impressionnantes d'Écosse. C'est ici que la reine Marie aurait épousé Lord Bothwell le 15 mai 1567 selon les rites protestants, une cérémonie profondément impopulaire auprès de 26 seigneurs écossais. Images avec l'aimable autorisation de Historic Environment Scotland.

Bataille de Carberry Hill

Musselburgh, East Lothian

Visitez notre site web

À l’est d’Édimbourg, près de Musselburgh, cette colline pittoresque fut le théâtre de la bataille de Carberry Hill, l’affrontement qui marqua la fin du règne de Marie en Écosse et le début de ses années de captivité. Le 15 juin 1567, suite au meurtre de Lord Darnley et à son mariage avec l’impopulaire comte de Bothwell, Marie se confronta à 26 « seigneurs confédérés » qui s’opposèrent à ce nouveau mariage et formèrent une armée contre elle. Elle se rendit à la condition que Bothwell puisse partir librement et s'exiler. Faites une balade dans les bois jusqu’à la pierre commémorative à Queen Mary’s Mount. Images avec l'aimable autorisation de Universal Pictures.

Château de Loch Leven

Kinross, Perthshire

Visitez notre site web

Après sa reddition à Carberry Hill, Marie fut emmenée au château de Loch Leven où elle fut emprisonnée pendant un an et demi. Situé sur une île au milieu du Loch Leven, le château est le lieu où Marie fut forcée d'abdiquer en faveur de son jeune fils, Jacques VI, le 24 juillet 1567. Pendant son séjour, elle y fit également une fausse couche de jumeaux, qui auraient été engendrés par le comte de Bothwell, son troisième mari. En mai 1568, Marie parvint à s'échapper, mais quelques semaines plus tard, ses armées furent vaincues à la bataille de Langside et elle s'exila en Angleterre. Images avec l'aimable autorisation de Historic Environment Scotland.

Abbaye de Dundrennan

Kirkcudbright, Dumfries & Galloway

Visitez notre site web

Après son évasion du château de Loch Leven en 1568, Marie, reine des Écossais, rassembla les forces qui lui restaient. Lors de la bataille de Langside, près de Glasgow, son armée fut vaincue par les troupes de son demi-frère, James Stuart, 1er comte de Moray, qui agissait en tant que régent de son fils, Jacques VI. Après la défaite, Marie s'enfuit en Angleterre pour chercher la protection de sa cousine Elizabeth 1re. Le 16 mai 1568, elle passa sa dernière nuit en Écosse à l'abbaye de Dundrennan, près de Kirkcudbright, avant de traverser la frontière le lendemain pour démarrer son long exil et sa captivité en Angleterre.

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.