Avis relatif au coronavirus (Covid-19). Vous pouvez désormais parcourir notre site afin de consulter la liste des établissements et commerces qui ont rouvert leurs portes et participent au programme « Good to Go ». Pour plus d’infos sur les voyages et le tourisme en Écosse à l’ère du coronavirus, consultez notre page consacrée au déconfinement.

Le Blog

Mythes et légendes du littoral écossais

Le littoral de l’Écosse regorge d’endroits aussi sublimes que mystérieux. D’ailleurs, saviez-vous que nos rivages ont façonné une multitude de mythes et légendes qui ont persisté au fil des siècles. Poursuivez votre lecture pour découvrir quelques-uns des mythes les plus connus, et quelques légendes qui le sont beaucoup moins…Lesquels sont vrais ? Où et quand la vérité fait-elle place au folklore ? À vous d’en décider.

Découvrez-en davantage sur l’Année des Eaux et du Littoral en Écosse et laissez-vous emporter par la symbiose entre notre pays et ses lacs, ses rivières, ses cascades, son littoral, qui en font une région si riche et unique.

1. Le tourbillon de Corryvreckan

View this post on Instagram

#ad This was one of the absolute highlights of my recent trip to the west coast: a boat trip to see the Corryvreckan Whirlpool 🌊 • 💦 Corryvreckan is a fascinating natural phenomenon. Don't ask me for the exact physics, but basically what happens is that the local ocean currents, tides and ocean floor come together in a way to create a series of whirlpools on the surface of the water. Our skipper was great at spotting them as they were forming, steering the boat inside and then just letting us spin around! So much fun 🤪 • 🦅 On the way to the whirlpools we even saw a pair of white-tailed eagles!! • 🚤 I went on this trip with @seafari_adventures_oban who sets off from Ellenabeich on the Isle of Seil. They offer boat trips to Corryvreckan as well as wildlife tours. As a member of @wildscotland_ they operate to the highest standards and you can rest assured that their boat trips are done in harmony with the local environment! • Have you ever done a cool boat trip to see a natural phenomenon? • • • #WestCoastWaters #YCW2020 #ImmerseYourSenses #Seafari #WildAboutArgyll #WildScotland #Scotland #OMGB #Schottland #ForTheLoveofScotland #OutAndAboutScotland #IgersScotland #YourScotland #Scotland_greatshots #ScotlandShots #LoveScotland #LoveGreatBritain #Corryvreckan #IsleofJura #Argyll #Jura #ScotlandIsNow #ThisIsScotland #TravelScotland #EcoTravel #SustainableTravel #GreenTravel

A post shared by Kathi | Blogger + Trip Planner (@watchmesee) on

Le détroit de Corryvreckan sépare les îles de Jura et de Scarba, dans l’archipel des Hébrides intérieures. Son nom provient du gaélique Coire Bhreacain signifiant littéralement « chaudron des mers tachetées » ou « chaudron du tartan ». Situé au large de la côte ouest de l’Écosse, il s’agit du troisième plus grand tourbillon au monde. Il génère des marées et des vagues qui peuvent atteindre plus de 9 mètres de hauteur, tandis que son étrange grondement se fait entendre à 16 kilomètres à la ronde.

Selon la légende, un prince scandinave nommé Breakan tomba amoureux d’une princesse habitant sur l’une des îles voisines. Le père de la princesse accepta de consentir à leur union à la seule condition que Breakan puisse démontrer sa force et sa bravoure en ancrant son bateau au cœur du tourbillon pendant trois jours et trois nuits. Le prince possédait trois cordes : la première en chanvre, la deuxième en laine, et la troisième tressés à partir des cheveux d’une demoiselle norvégienne. On racontait que la pureté des cheveux de cette demoiselle rendrait la corde incassable. Néanmoins, pendant la première nuit, la corde de chanvre se cassa ; la corde de laine se brisa la deuxième nuit, et la corde de cheveux se rompit la troisième nuit. Le bateau sombra au fond de la mer. Après que le seul survivant de l’équipage eût ramené le corps du prince sur le rivage, la demoiselle, rongée par le remords, avoua qu’elle n’était pas aussi pure qu’elle ne l’avait affirmé ; c’est pourquoi la corde s’était brisée…

Découvrez-en plus sur le tourbillon de Corryvreckan.

2. Le peuple de selkies des Orcades

Selkie est un terme orcadien (à savoir le dialecte du scots parlé dans l’archipel des Orcades) signifiant « phoque », et c’est précisément ce mot qui a donné naissance à la légende des selkies. Les selkies sont des créatures mythiques qui ont la faculté de prendre l’apparence d’un humain ou d’un phoque à loisir. La plus célèbre des histoires de selkies est celle d’un homme qui un jour rencontra une magnifique selkie étendue sur une plage au soleil. Fasciné par cette créature, il lui déroba sa peau de phoque et la retint prisonnière sous forme humaine pendant plusieurs années. On raconte qu’elle était souvent aperçue par des voyageurs de passage, le regard porté mélancoliquement sur la mer. Après moult années, elle trouva la peau de phoque que l’homme avait cachée : elle la lui déroba et prit la fuite par la mer, sans plus jamais revenir.

Apprenez-en davantage sur le mystérieux peuple des selkies.

3. Les kelpies

A kelpie

Les kelpies constituent l’un des mythes phares du folklore écossais. Il s’agit de grands animaux aquatiques capables de se métamorphoser. Selon la légende, ils hantent les fleuves et rivières d’Écosse, généralement sous l’apparence de chevaux. Bien qu’ils puissent avoir l’air de gentils géants, les kelpies sont traditionnellement considérés comme des créatures malveillantes qui s’attaquent à tout ce qui se met en travers de leur chemin. À l’instar des selkies, ces chevaux aquatiques peuvent également prendre une apparence humaine. On raconte que le bruit que fait la queue d’un kelpie lorsqu’elle entre dans l’eau est semblable à celui du tonnerre. Par conséquent, si vous passez à proximité d’un cours d’eau et entendez un grondement étrange, éloignez-vous de l’eau !

Découvrez-en davantage sur les kelpies ou visitez l’Helix Park de Falkirk pour admirer de gigantesques statues de kelpies grandeur nature !

4. Le monstre du Loch Ness

Le monstre du Loch Ness n’a plus besoin qu’on le présente ! Nessie est le plus célèbre des mythes écossais : on dit qu’il s’agit d’une créature semblable à un gigantesque dinosaure, qui honte les bas-fonds du Loch Ness, au cœur des Highlands écossaises. Au cours des siècles derniers, de nombreux voyageurs affirment avoir « aperçu » cette créature fabuleuse. La plupart du temps, il ne s’agissait malheureusement que d’un grand tronc qui flottait à la surface du loch, de vagues qui faisaient penser à l’aileron d’un animal marin, ou bien un canular visant à remporter un prix quelconque ! Néanmoins, le Loch Ness est le loch d’eau douce le plus long et le plus profond d’Écosse. Il contient plus d’eau que l’intégralité des lacs d’Angleterre et du Pays de Galles réunis ! Alors qui sait, il se pourrait bien qu’il renferme une créature géante, tapie dans ses bas-fonds vaseux…

Apprenez-en davantage sur le monstre du Loch Ness.

5. Morag, le monstre du Loch Morar

Voilà un monstre écossais dont vous n’avez probablement jamais entendu parler ! Sœur potentielle de Nessie, Morag est la créature mythique qui a élu domicile dans le Loch Morar, à quelques kilomètres de la côte ouest de l’Écosse, non loin du Loch Ness. Morag fut aperçu pour la première fois en 1887 ; et en 1948, neuf personnes déclarèrent avoir aperçu une créature « longue de 20 pieds » (6 mètres) dans le loch depuis leur bateau. L’événement le plus marquant survint en 1969, lorsque deux hommes affirmèrent que leur bateau était accidentellement entré en collision avec Morag. La pauvre créature aurait disparu sous l’eau après que l’un des hommes l’eût frappé avec une rame et que son compagnon eût ouvert le feu avec un fusil !

Qu’en pensez-vous ? Se pourrait-il que Nessie ait une sœur cachée le long de la côte ouest ?

Apprenez-en davantage sur Morag le monstre marin.

6. Les géants de la grotte de Fingal

View this post on Instagram

Staffa 😎

A post shared by Rowan (@rowanmaccallum) on

La grotte de Fingal se situe sur l’île de Staffa, au large de la côte ouest de l’Écosse. La parfaite symétrie de ces colonnes de basalte volcanique dont est constituée cette grotte marine longue de 69 mètres offre un spectacle extraordinaire. Mais au-delà de son apparence envoûtante, la grotte de Fingal renferme d’autres mythes…

Elle fut façonnée il y a environ 60 millions d’années à la suite de coulées de lave successives, probablement les mêmes que celles qui donnèrent naissance à la « chaussée des géants » en Irlande du Nord. Ces deux formations sont composées des mêmes colonnes de basalte volcanique, c’est pourquoi la légende raconte qu’elles constituent les deux extrémités d’une gigantesque chaussée construite par le géant irlandais Fionn Mac Cumhaill. Selon cette même légende, Fionn aurait construit cette chaussée pour pouvoir aller affronter en duel Fingal, son rival écossais. Alors, réalité ou fiction ?

Découvrez-en davantage sur la grotte de Fingal.

7. Les joueurs de cornemuse fantômes

The Ghost Piper of Culzean Castle, Ayrshire

Le joueur de cornemuse fantôme (Ghost Piper) du château de Culzean (Ayrshire)

Le son de la cornemuse est indissociable de l’Écosse, et il n’est pas rare d’entendre l’une ou l’autre histoire de joueur de cornemuse fantôme que l’on aurait entendu voire aperçu aux quatre coins du pays. On raconte qu’un réseau de tunnels reliait autrefois la crique de Grennan (Cove of Grennan) aux falaises surplombant la baie de Clanyard, près de Stranraer dans le Dumfries & Galloway. Les habitants du coin étaient convaincus que des fées vivaient dans ces tunnels, bien qu’aucun d’entre eux n’osait s’y aventurer pour en avoir le cœur net. Un jour, un joueur de cornemuse et son chien fidèle pénètrent dans le tunnel en jouant un air de cornemuse…On ne le revit ni ne l’entendit plus jamais. Bien que ces tunnels aient aujourd’hui disparu, il paraîtrait que des airs de cornemuse se font parfois entendre au loin, sous terre…

Le château de Culzean est une incroyable forteresse perchée au sommet d’une falaise le long du littoral de l’Ayrshire. Le château abrite de splendides jardins et plusieurs siècles d’histoire qui ne demandent qu’à être découverts. On raconte qu’un joueur de cornemuse fantôme joue de son instrument sur le domaine du château, en particulier lorsqu’un membre de la famille Kennedy est sur le point de se marier. Il a également déjà été entendu les soirs de tempête, par-dessus le grondement du vent et du fracas des vagues en contrebas du château.

Découvrez davantage d’histoires de fantômes et d’esprits en consultant notre itinéraire à la découverte des fantômes écossais.

8. Le château hanté de Blackness

Le château de Blackness est une autre forteresse qui surplombe la mer. Ces dernières années, le château a gagné en popularité grâce à ses apparitions dans la série télévisée Outlander. En raison de sa forme et de son emplacement, ce château est également connu sous le nom de « navire qui ne quitta jamais le port », et son donjon serait hanté par un chevalier en armure.

Cette tour fut utilisée comme geôle pour les prisonniers français capturés au cours des guerres napoléoniennes et pendant la guerre de Sept Ans. Ce château a donc été le témoin de souffrances et de morts au fil des siècles. Les visiteurs du château l’ont souvent décrit comme « inquiétant » et « plein de mauvais présages » et que l’étroit passage qui mène à la cour n’est pas plus engageant.

Le château de Blackness est étant reconnu pour abriter une activité paranormale des plus étranges, et certains enquêteurs chevronnés ont avoué que l’endroit les rendait nerveux. Lorsque le château fut inspecté de fond en comble par un groupe d’enquêteurs du paranormal, de nombreux bruits inexpliqués ont été entendus, notamment le bruit d’un meuble tiré sur un sol en pierre. Lorsque les enquêteurs pénétrèrent dans la pièce d’où semblait provenir le bruit, ils n’y trouvèrent aucun meuble, et les bruits cessèrent, avant de reprendre lorsque les enquêteurs eurent quitté la pièce.

Découvrez-en davantage sur les esprits qui hantent le château de Blackness.

9. Les hommes bleus du Minch

Les « hommes bleus » du Minch, également appelés « kelpies de tempête » (storm kelpies), sont un groupe de créatures mythologiques des îles Hébrides qui hanteraient les eaux du nord-ouest de l’Écosse et couleraient les bateaux des marins peu avisés. Outre leur couleur bleue, ces créatures légendaires ont une apparence humaine et la faculté de créer des tempêtes. Ils nagent le torse hors de l’eau, en se tordant et en plongeant à la manière d’un marsouin.

Le terme « Minch » désigne par ailleurs le détroit qui sépare l’Écosse continentale de l’archipel des Hébrides extérieures. Un autre détroit, appelé le « petit Minch » ou « bas Minch », sépare les archipels des Hébrides intérieures et extérieures.

Selon l’hypothèse la plus courante, ils seraient la personnification de la mer, et leur origine remonterait à l’ère des Pictes, dont les corps peints peuvent ressembler à des hommes s’enfonçant dans l’eau lorsqu’ils traversaient la mer sur des bateaux semblables à des kayaks.

Découvrez-en davantage sur les hommes bleus du Minch.

10. Le Seonaidh

Le Seonaidh est un esprit ondin du folklore celtique, en particulier de l’île de Lewis (Hébrides extérieures). On raconte que les habitants de l’île calmaient cet esprit des eaux à l’aide d’une coupe de bière. Ils se rendaient à l’église de Saint-Mulway (Moluag), à laquelle chaque famille fournissait un sac de malt, qui était ensuite brassé pour produire de la bière. Un soir, un habitant fut désigné pour s’avancer dans l’eau jusqu’à la taille, en portant à la main la couple remplie de bière. Lorsqu’il eût atteint la bonne profondeur, il s’écria :

« Seonaidh, je vous offre cette coupe de bière dans l’espoir que vous témoigniez de votre bonté en nous envoyant de l’engrais marin pour enrichir notre sol pour l’année à venir. »

Il jeta ensuite la bière dans la mer. Au terme de la cérémonie, les familles reprirent le chemin de leur foyer dans l’espoir qu’elles avaient garanti d’abondantes récoltes pour la saison prochaine.

Le consensus tend à considérer Seonaidh comme une espèce de divinité païenne. Néanmoins, il est également possible que Seonaidh, dont est dérivée la forme anglaise Johnny, soit en réalité une allusion à Saint Jean (St John en anglais).

Apprenez-en plus sur le Seonaidh.

11. Nuckelavee, le démon de la mer

Ce démon marin des Orcades est à déconseiller aux âmes sensibles. Créature tout droit sortie d’un film d’épouvante, le Nuckelavee était une créature véritablement diabolique dont l’unique raison d’être était de tourmenter sans relâche les habitants des îles. Son nom, Nuckelavee, provient de l’Orcadien knoggelvi, ce qui signifierait « démon de la mer » selon le folkloriste Walter Traill Dennison, lui-même originaire et résident des îles Orcades. Dans l’archipel voisin des Shetland, ce démon est connu sous un autre nom : mukkelevi. Cela dit, sa réputation y est tout aussi mauvaise…

Bien qu’il soit considéré comme une créature marine, le Nuckelavee passait beaucoup de temps sur la terre ferme, où on l’apercevait sur le dos d’une monture aussi monstrueuse que lui-même. Les histoires et légendes à son sujet ne s’accordent pas toutes : certains affirment qu’il avait une apparence semblable à celle d’un centaure, d’autres disent qu’il avait une large bouche proéminente qui rappelait le groin d’un cochon ainsi qu’un unique œil rouge qui brûlait d’une flame rouge. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Apprenez-en davantage sur le Nuckelavee.

12. Contes de l’Aberdeenshire : le prêtre démoniaque de Forvie

La magnifique région de l’Aberdeenshire est associée à quelques légendes qui font plutôt froid dans le dos. Cela fait de nombreuses années qu’une légende raconte qu’une tempête aurait décimé les dunes de l’actuelle réserve naturelle nationale de Forvie et englouti le village de Forvie. Mais que s’est-il exactement passé ?

Au XVe siècle, la paroisse de Forvie accueillit un nouveau prêtre. Cependant, il éveilla bien vite les soupçons des habitants, qui trouvaient étrange le fait que le prêtre ne participait jamais aux festivités publiques et ne se rendait jamais au chevet des malades. Peu de temps après, plusieurs jeunes filles du village furent portées disparues, notamment la fille du boulanger.

Un soir, le boulanger et son frère, le forgeron du village, partirent à la recherche de sa fille. Au pied de la chapelle, ils tombèrent sur une grotte souterraine qu’ils n’avaient jamais vue auparavant. Alors qu’ils s’approchèrent de l’entrée de la grotte, ils remarquèrent qu’elle était éclairée par des torches, et un symbole était peint sur l’une des parois : un pentagramme. La jeune fille fut retrouvée quelques instants plus tard au fond de la grotte, saine et sauve.

Après que les habitants du village eurent appris la nouvelle, ils affluèrent en masse aux portes de la chapelle pour mettre le prêtre au pied du mur (littéralement !). Ayant pris conscience que son secret avait été révélé au grand jour, le prêtre fit apparaître un tourbillon de vent, de sable et d’eau de mer qui fit rage toute la nuit, engloutit le village et lui permit de s’enfuir.

Qu’en pensez-vous ? Cette histoire se serait-elle inspirée de faits réels ? Les registres météorologiques attestent de marées extrêmes et de vents violents qui, en août 1413, emportèrent du sable de la plage vers l’intérieur des terres, jusqu’à Forvie, créant une dune haute de 30 mètres qui ensevelit le village.

Découvrez d’autres contes et légendes captivants de l’Aberdeenshire.

13. Le cheval aquatique du Loch Earn

Saviez-vous que le Loch Earn est habité par un cheval aquatique légendaire nommé Each Uisge ? Selon la légende, l’Each Uisge (qui signifie littéralement « cheval d’eau » en gaélique écossais) aurait été chassé du Loch Tay par le géant Fingal. Bien plus qu’un kelpie, ce cheval surnaturel est considéré par beaucoup comme la créature aquatique la plus dangereuse de Grande-Bretagne. Il est également capable de changer d’apparence et d’errer sous la forme d’un cheval, d’un poney ou d’un homme charmant.

Cela dit, ne vous fiez pas aux apparences ! Aussitôt que l’Each Uisge aperçoit une personne ou en sent l’odeur à proximité du loch, son cou s’enroule de la victime et la paralyse pendant qu’il plonge sous la surface et rejoint les profondeurs du loch, où sa victime sera noyée et dévorée.

Une expérience très peu agréable, vous en conviendrez ! Réalité ou fantaisie ? Pourquoi ne pas vous rendre au Loch Earn pour en avoir le cœur net ?

14. Le château de Threave

View this post on Instagram

Threave Castle sits on an Island in the River Dee, the picture of tranquility on this evening years ago when I first came to Scotland. Swans whisked by in the silent evening as the moon rose. Actual history is somewhat different. Built by Archibald the Grim (I envy that name) in the 1370’s and held by the Black Douglases (like that one,too) who were too powerful for their own good. King James II couldn’t let them thus dominate as Lords of Galloway and so an army and a siege put an end to that. (There was a bombard involved but NOT Mons Meg. Sorry.) There’s more, of course. Juicy stuff. I was reminded of this calm evening as I searched my files for castles for our upcoming National Geographic Traveler story on Scotland. @natgeo @natgeotravel #scotland #history #castle #moonrise #evening @natgeocreative

A post shared by Jim Richardson (@jimrichardsonng) on

Ce château populaire se situe dans le sud du pays, sur une île au milieu du fleuve Dee, et a lui aussi connu bon nombre de batailles et de décapitations. Il fut construit par Archibald, 3e comte de Douglas, dont les grimaces pendant les batailles lui valurent le surnom d’Archibald « le sinistre » ou « le grincheux ». C’est au château de Threave que fut décapité Sir Patrick Maclellan de Bombie.

Le château est également associé à l’histoire du « sombre dîner » (Black Dinner). William, le 6e comte de Douglas, ainsi que son frère David, quittèrent le château de Threave à destination du château d’Édimbourg où ils avaient été conviés à un dîner par le roi James II d’Écosse, alors âgé de 10 ans. Pendant le repas, on servit aux deux frères une tête de taureau noir, symbole de mort. Les deux frères furent ensuite amenés de force sur Castle Hill, où ils furent brutalement exécutés.

L’une des caractéristiques étonnantes du château de Threave est son « bouton de potence » historique. Les membres du clan Douglas se targuaient qu’il n’était « jamais sans son gland », en référence aux nombreuses pendaisons publiques que l’on y pratiquait ! Certains visiteurs du château ont signalé avoir entendu des bruits de respiration inexpliqués, s’être sentis mal à l’aise et avoir entendu des voix provenant de nulle part.

Certains affirment même que cette histoire fut une source d’inspiration pour la série Game of Thrones ! Apprenez-en davantage sur le passé troublé du château de Threave.

15. Le fantôme sans tête du pont de Buckland

View this post on Instagram

🙆‍♀️❤️ ¡Mi hermano está alucinando con el encanto de Dumfries & Galloway! Sabía que le encantaría porque es muy fan de las Tierras Bajas en general. La escapada que hicimos el otoño pasado por los Borders le fascinó 😍😍😍 . . ¡Ya he empezado a subiros algunas Stories del viaje! Mañana os hablaré del pueblecito de la foto: Kirkcudbright. Sus fachadas de colores y sus closes (callejones) llenos de plantas y flores son la cosa más bonita que os podáis imaginar ☺️ ¡Espero que estéis disfrutando lo que os he subido hoy sobre Ruthwell Cross y Caerlaverok Castle! ¿Habéis visto la de secretos que guardan estos lugares remotos? 🤗😘😘😘 . . #Escocia #scotland #visitscotland #lovegreatbritain #lovelyscotland #dumfriesandgalloway #photooftheday #travelgirl #secretplaces #greatbritain

A post shared by Ana 🇪🇸 | Lovely Scotland (@lovelyscotlandblog) on

On raconte que le pont de Buckland, situé non loin de Kirkcudbright dans le Dumfries & Galloway, serait hanté par le fantôme d’une dame sans tête. Selon cette légende, un fermier rentrait un jour de Monkland chez lui en compagnie d’un jeune manœuvre. Aux alentours de minuit, alors qu’ils approchaient du pont de Buckland, le poney du fermier prit peur, faisant presque tomber le fermier de sa selle. Le jeune homme qui l’accompagnait aperçut quelque chose non loin, et lorsque le fermier y regarda de plus près, il aperçut une dame sans tête. Sans y réfléchir à deux fois, le fermier et son jeune manœuvre prirent la fuite !

L’histoire raconte que la dame sans tête avait été assassinée dans la vallée, et que son fantôme y retourne pour y faire des actions charitables. Par la suite, le fermier et son manœuvre apprirent que plusieurs hommes s’étaient cachés dans la vallée, attendant leur passage sur le pont pour les voler. Si la dame sans tête n’était pas intervenue, qui sait ce qu’il se serait passé !

Découvrez-en davantage sur Kirkcudbright.

Ce ne sont que quelques-uns des mythes, légendes et autres histoires effrayantes d’Écosse. Nous espérons que ces quelques histoires vous auront donné l’envie de visiter certains de ces endroits lors de votre prochain voyage en Écosse, en particulier pendant la période d’Halloween. Si vous appréciez plonger au cœur du passé mythique et macabre de notre pays, pourquoi ne pas jeter un œil à notre e-book consacré aux fantômes, mythes et légendes d’Écosse, via lequel vous pourrez écouter nos « contes sur cassettes » et vous plonger pleinement dans l’atmosphère mystérieuse de ces histoires.

Faites-nous part de vos expériences sur Facebook, Instagram et Twitter, et si vous êtes à la recherche d’autres endroits à visiter, faites un tour sur notre forum communautaire iKnow.

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.