Qu'il parle d'un homme ou d'une souris (ou même d'un pou), notre barde national possédait un talent rare pour se glisser dans la peau des autres et pour exprimer les émotions universelles de la vie.

Des ballades traditionnelles aux chansons romantiques, en passant par les satires humoristiques et les poèmes aptes à susciter la réflexion, Robert Burns a rédigé des vers et des paroles de chanson parmi les plus reconnaissables du monde.

Ses mots sont appréciés et récités passionnément depuis deux siècles. C'est bien sûr grâce à ce grand homme que nous promettons, lors de chaque Hogmanay, de « prendre un verre de l'amitié » avec nos voisins et de célébrer la nouvelle année avec un sentiment d'appartenance et d'espoir en l'avenir.

La vie de Robert Burns

Robert Burns est né le 25 janvier 1759, lors d'une nuit sombre et venteuse, dans le village d'Alloway dans l'Ayrshire. Il est mort 37 ans plus tard, dans sa maison de Dumfries, d'une maladie qu'il aurait été facile de soigner aujourd'hui.

Malgré sa courte vie, Burns nous a légué un énorme héritage de poèmes et de chansons qui sont racontés, appréciés et déclamés depuis plus de 200 ans. Ses mots intemporels ont résonné de génération en génération, et ont inspiré des gens de toutes les classes de la société.

Son héritage est énorme, mais sa vie commença pourtant dans les conditions les plus humbles. Ses parents étaient de pauvres métayers et il était l'aîné de sept enfants. Malgré les problèmes financiers de sa famille, son père reconnaissait l'importance d'une bonne éducation, et il s'assura que ses enfants puissent lire et apprendre, sans pour autant délaisser les travaux de la ferme.

Les signes du talent exceptionnel de Robert pour l'écriture se manifestèrent dès sa plus tendre enfance. À 15 ans, il signa ses premiers poèmes d'amour, mais ce n'est qu'en 1786, à l'âge de 27 ans, qu'il se fit connaître du grand public avec la publication de son premier recueil de poèmes, Poems, Chiefly in the Scottish Dialect. Ce recueil magistral fit une grande impression sur l'élite littéraire d'Édimbourg, et propulsa Burns au statut de célébrité.

Dans sa vie privée, Burns dédia des centaines de vers au sexe faible et engendra 12 enfants, dont 9 avec sa femme Jean Armour. Il était également un Écossais fier et passionné. Il a même réuni et préservé des chansons traditionnelles écossaises durant de nombreuses années.

Mais malgré sa notoriété, Burns n'a jamais oublié ses racines. Il conserva son amour de l'agriculture toute sa vie, et ses écrits ont souvent traité des problèmes des classes les plus pauvres, tout en soulignant sensiblement le besoin d'égalité sociale. Toutes ces influences sont reflétées dans ses fascinants recueils de poèmes et de chansons, son dernier héritage au monde.

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre nouvelle déclaration de confidentialité et de cookies.