COVID-19. Consultez les dernières informations ainsi que la liste des établissements qui ont rouvert et mis en place des mesures d’hygiène (Covid-19).

Le Blog

L’Écosse dans la littérature

Edinburgh

Mesdames et messieurs, nous sommes sur le point de nous embarquer dans un périple à travers le temps et l’espace et parcourir les mystérieux royaumes de l’Écosse, réelle ou fantasmée. Dans cet article consacré aux grands écrivains écossais, nous vous avons sélectionné une série d’ouvrages qui ne manqueront pas de vous inspirer pour votre prochain voyage en Écosse.

À l’instar de sa météo, la littérature écossaise est relativement changeante ; tantôt sombre, tantôt vibrante et joyeuse à souhait, mais toujours surprenante ! La seule chose à laquelle vous pouvez réellement vous attendre, c’est l’inattendu.

Quelle que soit la durée de votre séjour, vous pouvez toujours conserver un fragment d’Écosse avec vous en emportant un bon bouquin. Que vous soyez amateurs de fiction contemporaine ou de classiques intemporels, vous y trouverez votre bonheur. Et lorsqu’il sera à nouveau possible de voyager, vous pourrez commencer à organiser vos vacances et découvrir ce pays qui vous sera devenu si familier.

Les grands classiques

Enlevé ! (Robert Louis Stevenson)

Année de parution originale : 1886

Vous êtes à la recherche d’une aventure effrénée par l’un des plus grands écrivains que l’Écosse ait portée ? L’histoire d’Enlevé se déroule à l’issue des révoltes jacobites de 1745 et est racontée par le jeune David Balfour, un adolescent orphelin. À la suite d’une malheureuse conversation avec son oncle Ebenezer, David est enlevé et déporté par bateau en Amérique. En chemin, il fait la rencontre du charismatique Alan Breck Stewart, qui l’emmène dans une série d’aventures rocambolesques. Parmi les régions d’Écosse où se rend le jeune David figure la capitale, Édimbourg, ainsi que l’archipel des Hébrides extérieures.

Les belles années de Mademoiselle Brodie (Muriel Spark)

Année de parution originale : 1960

Édimbourg, années 1930. Un groupe de jeunes filles âgées de 10 ans suivent les cours de Mademoiselle Jean Brodie, une institutrice qui affirme à qui veut l’entendre qu’elle vit ses « belles années ». Son charme, son glamour et ses méthodes d’enseignement peu conventionnelles impressionnante les filles, mais se retourneront également contre Mlle Brodie. Ce classique de la littérature écossaise débordant d’action, de bouleversements et d’humour fin se lit très vite et ne vous laissera pas de marbre.

Sunset Song (Lewis Grassic Gibbon)

Année de parution originale : 1932

Sunset Song dresse un portrait intemporel et saisissant de la vie rurale écossaise, et est considéré à juste titre comme un incontournable de notre littérature nationale. Le roman est divisé en plusieurs chapitres, lesquels reflètent le cycle annuel des moissons et de la vie à la ferme et suivent Chris Guthrie. À mesure que notre protagoniste grandit et évolue, les communautés et les paysages qu’il côtoie entrent aussi dans une période de changements. L’histoire se déroule au début du XXe siècle, à une époque où les modes de vie traditionnels sont en voie d’extinction. L’auteur, Lewis Grassic Gibbon (dont le véritable nom est James Leslie Mitchell), fut fortement influencé par ses années passées dans le comté historique des « Mearns », dans la région d’Aberdeen, dans le nord-est du pays.

Waverley (Sir Walter Scott)

Année de parution originale : 1814

Scott Monument, Edinburgh

Lorsqu’il fut publié pour la première fois il y a plus de deux siècles, ce roman rencontra un succès inédit, et inventa par la même occasion, à lui seul ou presque, le genre de la « fiction historique ». L’histoire suit les aventures d’Edward Waverley, un jeune Anglais en périple amoureux au cœur des Highlands écossaises. Waverley est souvent considéré comme le premier « véritable » roman écossais, et son auteur, Walter Scott, comme un trésor national. D’ailleurs, nous vouons tant d’admiration envers cet écrivain que nous avons construit et dédié un gigantesque monument en son honneur, sobrement appelé le Scott Monument, le plus grand de son genre au monde, au cœur de notre capitale Édimbourg.

Whisky à gogo (Compton Mackenzie)

Année de parution originale : 1947

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants des îles voisines de Great Todday et de Little Todday (deux îles fictives appartenant à l’archipel des Hébrides extérieures) sont de grands amateurs de whisky. C’est pourquoi leur mécontentement grandit à mesure que les réserves du précieux alcool sur leurs îles s’amoindrissent en raison du rationnement et des problèmes d’approvisionnement. Alors, quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’un cargo contenant plusieurs dizaines de milliers de bouteilles de whisky s’échoue au large de leurs côtes. Les habitants de l’île mettent au point un plan visant à secourir les bouteilles et duper les garde-côtes des îles. Ce roman, inspiré du séjour de Mackenzie sur l’île de Barra, jette un regard tantôt caustique, tantôt nostalgique sur la vie insulaire : un roman de rires et de drames, que vous pouvez lire en sirotant un whisky !

Peter Pan (Sir J.M. Barrie)

Année de parution originale : 1911

La littérature écossaise regorge de personnages mémorables, notamment le célèbre Peter Pan, l’enfant qui ne voulait pas grandir. J. M. Barrie, son créateur, est né à Kirriemuir et effectua son parcours scolaire à Dumfries avant de déménager à Londres, où il écrit son œuvre la plus célèbre. Ce roman relate les aventures de Peter Pan, des Enfants perdus, de Wendy et de ses frères dans le Pays imaginaire. Parmi les autres protagonistes de l’histoire, on retrouve le capitaine Crochet et la fée Clochette. Ce chef-d’œuvre de la littérature pour enfants a été adapté tant de fois qu’on ne s’en lasse jamais, après l’avoir lu une fois ou dix !

Œuvres contemporaines

La saga Harry Potter (J. K. Rowling)

Années de parution originales : 1997-2007

Vous avez probablement déjà entendu parler des aventures de ce sorcier hors du commun. Et si ça n’est pas le cas, une question se pose : qu’avez-vous donc fait ces deux dernières décennies ?? Cela dit, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que J. K. Rowling a écrit une bonne partie des aventures de son jeune sorcier dans un café d’Édimbourg. On pourrait même se hasarder d’affirmer que la saga est empreinte d’une atmosphère écossaise. En effet, les adaptations des romans au grand écran ont été tournées dans différents endroits d’Écosse ! Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre itinéraire des destinations d’Écosse liées à l’univers d’Harry Potter, notre Écossais honorifique !

ENtreFer (Iain Banks)

Année de parution originale : 1986

Si vous êtes amateurs de science-fiction, d’humour noir et de romans hauts en couleur, dans ce cas nous vous recommandons les romans d’Iain Banks, l’un des écrivains écossais les plus prolifiques. Son imagination foisonnante a donné naissance à de nombreuses œuvres généralistes et de science-fiction au cours de sa carrière. ENtreFER se situe à mi-chemin entre ces deux genres et raconte l’histoire de trois protagonistes qui voyagent entre le monde réel et un monde parallèle où les gens vivent sur un pont sans fin. Iain Banks a vécu une grande partie de sa vie au pied des ponts de la Forth, qui ont manifestement influencé cette œuvre. En 2013, ENtreFER a été nommé « roman préféré de la nation » à l’issue d’un sondage du Scottish Book Trust.

44, Scotland Street (Alexander McCall Smith)

Année de parution originale : 2004

Dans un monde aussi chaotique qu’effréné, il est bon de savoir qu’un bouquin peut vous procurer des rires et du réconfort. Et 44, Scotland Street est précisément l’un de ces bouquins-là. Débordant d’humour et de personnages hauts en couleur, ce roman-feuilleton paru pour la première fois dans le journal The Scotsman. Ce roman suit la vie d’un groupe de voisins vivant à Édimbourg. Des triangles amoureux, une peinture perdue, de nouveaux amis intrigants ainsi que la rencontre d’un célèbre auteur de romans policiers : voilà ce que vous réserve (entre autres) ce chef-d’œuvre, qui dépeint avec perspicacité brio les dessous de la société édimbourgeoise.

La saga Outlander (Diana Gabaldon)

Années de parution originales : 1991-présent

L’histoire de cette série devenue saga commence en 1946. Une jeune Anglais du nom de Claire Beauchamp Randall se rend dans les Highlands écossaises en compagnie de son époux Frank. Un beau jour, Claire part en balade seule et tombe en chemin sur un cercle de monolithes dressés. Elle traverse une pierre fendue dans le cercle…et disparait. Elle réapparaît en 1743, et fait la rencontre d’un militaire en uniforme d’officier. Cet homme, du nom de Jack Randall, ressemble étrangement à son époux Frank…et s’avère être son aïeul de 6 générations. Cette saga, qui a été adaptée au petit écran, vous transportera dans l’Écosse du XVIIIe siècle. Vous êtes déjà fan ? Alors jetez un œil à notre itinéraire de 12 jours sur le thème d’Outlander.

One Fine Day in the Middle of the Night (Chris Brookmyre, non traduit en français)

Année de parution originale : 1999

Les romans de l’écrivain glaswégien Chris Brookmyre mêlent comédie, politique et critique sociale au travers d’intrigues palpitantes. One Fine Day in the Middle of the Night (« Un beau jour au beau milieu de la nuit ») est l’histoire d’une réunion scolaire détournée par une bande de terroristes malchanceux. Ce roman, dont l’histoire se déroule principalement sur une plateforme pétrolière, fut inspiré par le film Piège de cristal. Attendez-vous à un festival d’humour et de répliques mémorables.

La série Inspecteur John Rebus (Ian Rankin)

Années de parution originales : 1987-présent

John Rebus est l’un des doyens de la littérature policière. L’inspecteur fit sa première apparition en 1987 dans L’Étrangleur d’Édimbourg. Après plus de 20 romans, nous avons appris à connaître chaque facette de ce détective endurci et de sa ville ; en effet, Édimbourg est l’autre personnage qui se dévoile au fil de cette série. Si vous aimez les romans policiers avec une touche écossaise, alors les aventures de l’inspecteur John Rebus vous combleront. Ces romans dépeignent sans fioritures la vie dans la capitale, mais vous transporteront au-delà des cartes postales, dans un Édimbourg aussi méconnu que fascinant.

Trainspotting (Irvine Welsh)

Année de parution originale : 1993

Ce roman iconique explore la face cachée de la vie dans les banlieues écossaises à la fin des années 1980. Premier roman de l’auteur écossais Irvine Welsh, Trainspotting suit un groupe d’Écossais dépendants à l’héroïne. Malgré le sujet délicat dont traite ce roman en épisodes, il a rencontré un énorme succès dès sa sortie. Ce succès phénoménal lui permis d’ailleurs d’être adapté au grand écran en 1996 par Danny Boyle.

Le chant des sirènes (Val McDermid)

Année de parution originale : 1995

Val McDermid est l’une des écrivaines de romans policiers les plus célèbres, et ce roman explore aborde un sujet plutôt sombre et glauque. Le chant des sirènes explore les mécanismes psychologiques de l’enlèvement, et constitue le premier coming-out de Tony Hill et Carol Jordan, les protagonistes qui apparaissent dans plusieurs autres œuvres de la romancière originaire de Kirkcaldy (Fife). Regardez notre dernière interview vidéo avec Val McDermid.

Éléanor Oliphant va très bien (Gail Honeyman)

Année de parution originale : 2017

L’une des meilleures facettes de la littérature écossaise est son humour, et le premier roman de Gail Honeyman ne vous laissera pas en reste ! Ce roman, dont l’action se déroule en partie à Glasgow, raconte avec émotion l’histoire d’un cœur solitaire qui peine à se faire accepter. Les raisons derrière l’isolement d’Éléanor sont progressivement dévoilées au fil du roman, à mesure que la protagoniste s’efforce de tisser des liens avec les gens qu’elle côtoie. Éléanor connaîtra-t-elle une fin heureuse ? Pour le savoir, il ne vous reste plus qu’à vous procurer le bouquin !

Envie d’en savoir plus sur la culture écossaise ? Consultez notre page et notre e-book consacrés à la littérature écossaise, apprenez-en davantage sur la langue scots, ou jetez un œil à notre itinéraire sur le thème des lieux de tournage de films et de séries.

 

Comments