Avis relatif au coronavirus (Covid-19). Vous pouvez désormais parcourir notre site afin de consulter la liste des établissements et commerces qui ont rouvert leurs portes et participent au programme « Good to Go ». Pour plus d’infos sur les voyages et le tourisme en Écosse à l’ère du coronavirus, consultez notre page consacrée au déconfinement.

Le Blog

18 mots écossais et leur signification

Les Écossais parlent-ils anglais ? Oui, mais à quelques exceptions près ! Apprenez à parler comme un Écossais en découvrant ces quelques mots et leur signification. De braw à wheesht, nous vous donnons tous les outils pour profiter au maximum de votre bain de culture écossaise lors de votre prochain voyage !

À PROPOS DU SCOTS

Le scots est l’une des langues régionales officielles de l’Écosse. Cela dit, comme toutes les langues, elle possède ses propres variantes.

Le scots possède quatre dialectes principaux : le scots « insulaire » (parlé dans les îles Orcades et Shetland), le scots du nord (que l’on peut entendre entre les régions d’Aberdeen et de l’Angus), le scots dit « central » (parlé à Glasgow, Dumfries et dans l’Argyll), et le scots du sud (en usage dans les Scottish Borders).

Mais ça n’est pas tout ! Chacun de ces dialectes principaux possède des sous-dialectes, dont les sonorités peuvent s’avérer très différentes. C’est pourquoi il se peut que vous entendiez une multitude de mots « scots » différents pour désigner la même chose, selon la région dans laquelle vous vous trouvez.

Par exemple, un enfant impertinent est appelé ill-trickit bairn, alors que pour les Glaswégiens (les habitants de Glasgow), il serait un gallus wean. Le scots est une langue à multiple facettes, dont chacun possède son caractère propre, ses sons et ses couleurs. C’est ce qui fait le charme des régions d’Écosse et rend chaque visite et chaque voyage si intéressants et enrichissants. Dans tous les cas, n’appelez surtout pas cette langue de « l’argot » devant un Écossais ! Jetez un œil à la liste des termes scots que nous avons sélectionnés. Chaque section contient un enregistrement qui vous permet d’écouter la phrase prononcée en scots et en anglais.

Le scots est l’une des trois langues parlées aujourd’hui en Écosse, avec l’anglais et le gaélique écossais. Vous désirez en apprendre davantage sur la langue ancestrale de l’Écosse ? Consultez notre page consacrée à l’histoire et à la langue gaéliques.

Introduction au scots

Bahookie

Existe-t-il un terme plus raffiné pour désigner l’arrière-train ?

Exemple en scots : The wee yin fell right on his bahookie.

En anglais : The little one fell on his bum.

En français : « le petit est tombé sur son derrière. »

Blate

Si un habitant des Shetland vous trouve un peu trop timide, il vous dira peut-être ceci :

Exemple : Dunna be blate; glaep yun down!

En anglais : Don’t be shy; eat up!

En français : « Ne sois pas timide, finis ton assiette ! »

Braw

Des iconiques vaches des Highlands aux sommets enneigés, l’Écosse ne manque pas de vues majestueuses.

Exemple : It’s a braw day for a dauner.

En anglais : It’s a lovely day for a walk.

En français : « C’est une magnifique journée pour une balade. »

Coorie

Pensez à une couverture chaude, un feu de bois crépitant et une tasse de thé (ou quelque chose de plus fort !), et vous aurez l’essence du coorie.

Exemple : It’s awfy dreich; it’s a day fur coorieing in under the covers.

En anglais : The weather is awfully dreary; this is a day for snuggling under the covers.

En français : « le temps est si morne, c’est une journée parfaite pour se blottir sous la couette. »

Dook

Envie de vous essayer au dook ? Si vous en avez le courage, nous vous conseillons de participer au fameux Loony Dook !

Exemple : Dook yer haun in the watter an see if it’s cauld.

En anglais : Dunk your hand in the water and see if it’s cold.

En français : « plonge ta main dans l’eau pour voir si elle est froide. »

Dreich

Adjectif signifiant « morne, gris, maussade », principalement utilisé pour faire référence à la météo.

Faites-en ce que vous voulez, mais sachez que le mot dreich a été élu « le plus iconique » des mots scots à plusieurs reprises.

Exemple : It’s awfy dreich oot there the day.

En anglais : It’s awfully dreary outside today.

En français : « le temps est affreusement morne aujourd’hui. »

Fankle

Que vous parliez de lacets ou d’une situation, le mot fankle s’adapte à toutes les circonstances.

Exemple : Ma heidphones are aww fankled.

En anglais : My headphones are all tangled.

En français : « mes écouteurs sont complètement emmêlés. »

Gallus

Terme plutôt affectueux désignant une personne insolente, impertinente.

Voilà comment résumer Glasgow en seulement six lettres !

Exemple : He’s pure gallus, that yin.

En anglais : He’s very cheeky, that one.

En français : « Celui-là, c’est vraiment un filou. »

Glaikit

Adjectif signifiant « stupide, irréfléchi, idiot. »

Comme nous l’avons déjà évoqué, le scots est une langue très colorée, même en termes d’insultes.

Exemple : Dinnae be so glaikit – dae something!

En anglais : Don’t be so thoughtless – do something!

En français : « Cesse de faire l’idiot ; fais quelque chose ! »

Haver

Verbe signifiant « bafouiller, bredouiller », mais aussi « dire des bêtises ».

Si ce mot vous dit quelque chose, c’est que vous l’avez peut-être déjà entendu dans le fameux single I’m Gonna Be (500 Miles) des Proclaimers, ces jumeaux écossais originaires du Fife.

Exemple : Awa – yer havering!

En anglais : Get away – you’re talking nonsense!

En français : « Arrête ton cirque ! Tu dis n’importe quoi ! »

Keek

À la fois nom et verbe, cela signifie « un coup d’œil, un regard furtif. »

Évitez de faire du keeking pendant vos voyages en Écosse : nos paysages méritent que l’on s’y attarde longuement !

Exemple : Goan take a keek oot the windae.

En anglais : Go and have a quick look out of the window.

Note : le terme anglais peek est également synonyme de keek.

En français : « va jeter un coup d’œil par la fenêtre. »

Loon

Terme désignant un garçon, un « jeune homme. »

Dans la région d’Aberdeen, on ne parle pas de boys et de girls, mais bien de loons et de quines.

Exemple : Far hiv ye been, loon?

En anglais : Where have you been, boy?

En français : « Où étais-tu passé, mon garçon ? »

Oxter

Le scots est également une langue très imagée. En Écosse, si une personne vous dit « I’m up to my oxters in it », c’est-à-dire qu’elle en a « jusque sous les aisselles », c’est qu’elle est très occupée. Pourquoi dire busy quand on peut utiliser une phrase complète ?

Exemple : Him there, wae the jaikit tucked in his oxter.

En anglais : That man over there with the jacket tucked in his armpit.

En français : « Cet homme là-bas, qui porte sa veste sous son aisselle. »

Piece

Quels que soient le type de pain et la garniture, en scots, on appelle ça une piece.

Exemple : Canny believe that – av forgoat ma piece.

En anglais : I can’t believe it – I’ve forgotten my sandwich.

En français : « C’est pas croyable ; j’ai oublié mon sandwich ! »

Peelie-Wally

Un mot plutôt rigolo, bien qu’il désigne quelqu’un de « pâle, blême. »

Exemple : She’s looking awfy peelie-wally.

En anglais : She’s looking awfully pale.

En français : « Elle a l’air affreusement pâle. »

Shoogle

Encore un terme particulièrement imagé. On pourrait presque deviner le sens du mot shoggle en le prononçant…Vous avez une idée ?

Exemple : Jist gie it a wee shoggle and it’ll come loose.

En anglais : Just give it a small shake and ti’ll come loose.

En français : « Il te suffit de le secouer un peu et il se détachera. »

Sleekit

Le mot scots sleekit a été popularisé par Robert Burns, notre poète national. Il l’a d’ailleurs employé pour décrire un mulot.

Exemple : Wee, sleekit, cow’rin, tim’rous beastie.

En anglais : Small, sly, cowering, fearful animal.

En français : « Un petit animal rusé, recroquevillé et craintif. »

Wheesht

Un mot des plus appropriés pour mettre fin à notre liste : « silence » !

Exemple : Wheesht!

En anglais : Be quiet!

En français : « tais-toi ! »

Apprenez-en plus sur la culture écossaise

Nous espérons vous avoir donné l’envie d’en apprendre plus sur l’Écosse ! Découvrez les expériences gaéliques de Glasgow, la scène artistique et culturelle de l’Aberdeenshire, et évadez-vous au travers de la littérature écossaise. Vous pourriez également explorer les sites les plus hantés d’Écosse (si vous en avez le courage !).

 

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.