Le Blog

Cinq histoires, mythes et légendes écossais à faire peur

L’Écosse est imprégnée d’histoires d’apparitions, de monstres et d’êtres surnaturels terrifiants. Pour vous mettre dans l’ambiance d’Halloween, nous aimerions partager cinq histoires parmi les plus effrayantes et mystérieuses d’Écosse, qui épouvantent et fascinent les Écossais depuis des siècles…

Le monstre du Loch Ness

LE MONSTRE DU LOCH NESS

Qui se cache sous la surface du Loch Ness ? La légende raconte qu’une étrange créature, semblable à un dinosaure, nage dans ses profondeurs. Aucun document probant de la bête n’existe, mais pourtant la légende du monstre persiste.

Nous avons tous vu des photos de mauvaise qualité censées nous montrer une créature non identifiée apparaissant à la surface du Loch Ness, dont un grand nombre a été qualifié de canular. Mais quelle explication trouver pour justifier les innombrables témoignages troublants assurant la présence du  monstre  au cours des siècles ? Le témoignage le plus ancien remonte au VIe siècle, lorsque le moine irlandais Saint Columba croisa le chemin de la créature terrifiante sur les berges du loch, alors qu’il partait rencontrer le roi des Pictes. Après avoir fait le signe de croix, Columba a ordonné à la créature de retourner d’où elle venait. Le monstre a miraculeusement obéi et disparu dans les vagues.

Le Loch Ness héberge-t-il réellement un monstre de nos jours ? Ce loch de 37 kilomètres de long et de 230 mètres de profondeur est indubitablement assez grand pour qu’on puisse s’y cacher. En observant cette vaste étendue d’eau depuis la berge ou le pont d’un navire, gardez l’œil ouvert pour déceler les curieuses ondulations et remous provoqués par le passage d’un animal immense mais furtif. Et si vous avez vraiment de la chance, vous pourriez bien apercevoir une bosse noire comme l’encre ou un cou élancé s’élevant des eaux.

Le Mary King's Close

LE MYSTÉRIEUX MONDE SOUTERRAIN D’ÉDIMBOURG

Sous la vieille ville d’Édimbourg se trouve un labyrinthe souterrain composé de rues et de voûtes, où des histoires de phénomènes et d’apparitions étranges se bousculent, y compris celle d’un spectre bien particulier de notoriété mondiale.

En descendant vers les profondeurs obscures du  Mary King’s Close, vous pénétrez dans le monde révolu de l’Édimbourg du XVIIe siècle. Il était une fois un quartier animé et ouvert à tous, où des marchands prospères vendaient leurs marchandises aux côtés des miséreux et des démunis. Les crimes et même les meurtres étaient monnaie courante. Au cours des siècles, le quartier s’est progressivement rempli des bâtiments qui s’élèvent aujourd’hui sur le Royal Mile. Mais ce n’est pas ce qui a causé sa fin.

En 1645, un fléau meurtrier s’est répandu comme une traînée de poudre à travers la ville : la peste noire. La légende veut que, dans un effort désespéré pour endiguer l’épidémie, les malades aient été mis en quarantaine dans des caveaux fermés, abandonnés à leur sort. L’une de ces pauvres victimes serait « Wee Annie », l’esprit d’une jeune fille malade séparée de sa famille et pleurant pour retrouver sa poupée préférée. Aujourd’hui sa voûte est remplie de poupées et d’ours en peluche, laissés par les visiteurs au cours du temps. Restez immobile dans l’obscurité et vous pourriez bien ressentir un brusque refroidissement, un tiraillement dans le bas de votre manteau ou même une petite main invisible dans la vôtre.

Le monstre du château de Glamis

LE MONSTRE DU CHÂTEAU DE GLAMIS

Le château de Glamis  a eu droit à son lot de vampires et de phénomènes paranormaux au cours des siècles. Mais son histoire la plus célèbre et étrange est réellement troublante.

La nuit du 21 octobre 1821, Lord Glamis et sa femme accueillirent la naissance de leur fils, qu’ils prénommèrent Thomas. Leur bonheur fut de courte durée, car le nourrisson perdit la vie peu après. Mais rapidement, des rumeurs ont couru sur le fait que l’enfant avait non seulement survécu, mais qu’il était en réalité monstrueusement difforme. Il aurait été enfermé dans une chambre secrète cachée dans les murs fortifiés du château, loin des regards inquisiteurs, pour éviter le déshonneur de la famille.

La légende veut que lorsque chaque héritier du comté atteignait la majorité, on l’emmenait dans cette chambre secrète où la terrible vérité lui était révélée : une créature aux forces presque surnaturelles sans cou, avec un torse en forme de tonneau et de petits membres couverts de poils. Aucun membre de la famille, vivant ou mort, n’a reconnu son existence ; du moins pas publiquement. Dans une lettre datant de 1870, la belle-sœur du douzième comte révèle une confession troublante de ce dernier à sa femme, à propos de ce qu’ils avaient tous les deux surnommé joyeusement le « mystère de la famille ».

« Ma chérie, Je suis allé dans la pièce, j’ai entendu le secret et je vous saurais profondément gré de ne plus jamais me parler de ce sujet. »

Pour encore plus de frayeurs et de plaisirs terrifiants, plongez dans le passé de l’une des demeures les plus hantées d’Écosse, et peut-être de Grande-Bretagne, en suivant une visite guidée. Pour avoir encore plus de chances d’observer des activités paranormales, réservez des billets pour l’évènement  Halloween à Glamis.

Un Kelpie

THE KELPIES

Méfiez-vous du bord de l’eau. Une créature dangereuse rôde dans les lochs et les rivières reculés d’Écosse. Cette bête sournoise attire ses victimes peu méfiantes au bord de l’eau dans le seul but de les noyer sans pitié.

Cette race surnaturelle a même été immortalisée par des artistes. À  The Helix , vous pourrez admirer deux énormes sculptures de 30 mètres de haut, qui rendent hommage au mythe celtique du cheval marin.

Mais faites attention à la créature originale. On dit que le kelpie émet un cri plaintif et inquiétant, rappelant celui d’un homme en train de se noyer, afin d’attirer ses proies. D’autres prétendent qu’il apparaît au bord de l’eau, doux et solitaire, demandant aux spectateurs de le rejoindre pour faire un tour sur son dos, avant de les plonger violemment sous l’eau vers leur tombe aquatique. Le secret permettant d’amadouer le kelpie réside dans sa bride : quiconque pourra la lui ôter sera capable de le dominer.

Pour trouver une preuve de son existence, tournez-vous vers les ruines du  château de Vayne  à  Angus. Près de la berge de la rivière, vous y trouverez dans du grès une empreinte en forme de sabot, laissée par ce prédateur mythique. Tôt le matin ou au crépuscule, si vous restez immobile et que vous tendez l’oreille, vous pourriez bien entendre sa chanson éplorée flottant au-dessus de l’eau calme.

Menhirs

LE MYSTÈRE DES MENHIRS

Lorsque les premiers colons arrivèrent en Écosse il y a plus de 10 000 ans, ils auraient installé ces grands menhirs imposants. Mais quelle est leur signification et pourquoi existent-ils ? La vérité derrière ces groupes de menhirs parsemés dans toute l’Écosse est enveloppée de mystère. Mais le folklore ancien apporte de nombreuses explications.

Les  menhirs de Calanais  emblématiques, situés sur la côte ouest de l’île de Lewis, sont connus sous le nom gaélique de  Fir Bhreig, les « faux hommes ». Les légendes locales voudraient vous faire croire qu’ils incarnent les âmes pétrifiées d’une époque révolue, ou peut-être des géants convertis en pierres par un saint suite à leur refus de se convertir au christianisme. Certains disent même qu’au coucher du soleil, le jour du solstice d’été, un personnage fantomatique en mouvement hante les pierres.

Sur l’île d’Arran, on dit que les fées s’asseyaient sur la montagne et lançaient des cailloux depuis le sommet jusque dans la lande en contrebas. En touchant le sol, les cailloux se transformaient en énormes pierres et ont formé les six cercles de pierre de Machrie Moor.

Les pierres sont connues pour produire des émotions inexplicablement fortes. Les croyants du New Age et les païens les vénèrent en tant que sites sacrés, alors qu’au  cercle de Brodgar  dans les Orcades, les gens attendent patiemment l’arrivée d’extraterrestres et d’OVNI.

Inutile de croire aux forces surnaturelles pour tomber sous le charme déroutant des menhirs. Visitez l’un de ces sites anciens et vous sentirez forcément l’énergie mystique qui imprègne l’atmosphère.

Ces histoires ont-elles stimulé votre imagination ? Découvrez d’innombrables lieux étranges et bâtiments hantés disséminés dans l’ensemble du pays, où vous pourrez plonger dans le côté obscur du patrimoine écossais et méditer sur certains de ses mystères les plus tenaces. Oh, et n’oubliez pas de découvrir d’autres histoires, coutumes et traditions  exclusivement écossaises .

 

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre nouvelle déclaration de confidentialité et de cookies.