Le Blog

Sites insolites du patrimoine écossais

L’Écosse ne manque pas d’emblèmes et de sites historiques formidables à découvrir. C’est un pays d’histoire, de légendes, de traditions et de secrets. C’est pourquoi il compte de nombreux lieux intéressants en plus du célèbre château d’Édimbourg, parfois méconnus. Découvrez les endroits originaux, hors du commun, inhabituels, et ceux qui racontent une histoire inattendue.

Le musée des phares écossais, Fraserburght, Aberdeenshire

Le musée des phares écossais, Fraserburgh, Aberdeenshire

Voici quelques suggestions de visites de sites du patrimoine avec un côté inattendu qui ne manqueront pas de vous charmer, intriguer et amuser. Elles vous emmèneront dans des recoins de l’Écosse en-dehors des sentiers battus. N’oubliez pas de les ajouter à votre liste de voyage. C’est parti, l’exploration peut commencer !

MUR EN FORME D’ÉTOILE AU CHÂTEAU DE CORGARFF

Au milieu de la nature, à l’extrémité du Strathdon au bord du parc national de Cairngorms, cette tour d’habitation isolée semble pourtant plutôt ordinaire vue de loin. Mais, en vous rapprochant, vous pourrez apprécier sa caractéristique atypique : un mur d’enceinte peu commun, en forme d’étoile.

Le château de Corgarff , une ancienne résidence noble de la prestigieuse famille Forbes, aurait été construit dans les années 1550. Le mur d’enceinte était sûrement bien plus simple et probablement rectangulaire. Mais l’on doit la structure actuelle aux soulèvements de 1745 et à l’échec de la bataille de Culloden en 1746. Dans un effort pour apaiser les Highlands, le gouvernement convertit ce bastion pour en faire une forteresse de la garnison des Redcoats, où il posta ses troupes chargées de retrouver les sympathisants jacobites. La caractéristique la plus évidente de cette conversion est le périmètre en forme d’étoile qui ceint le château et lui confère son apparence unique. Doté de supports pour mousquets, il était destiné à former des lignes de tir empêchant toute approche ennemie. On pense que le mur n’aurait jamais résisté à une attaque d’artillerie ; il n’est tout simplement pas assez solide, mais il aurait dissuadé une bande de Highlanders armés d’attaquer le château.

Le château fut utilisé pour la dernière fois à des fins militaires pour contrôler la contrebande de whiskey illégal entre 1827 et 1831. Fait intéressant, Corgarff lui-même y installa brièvement une distillerie (légale) dans les années 1820. Un petit alambic destiné à l’élaboration du whisky et datant de cette époque est exposé dans l’un des deux pavillons annexés au château par l’armée.

LA MAISON ANANAS

Totalement fruité et excentrique à souhait, The Pineapple a été tout naturellement nommé bâtiment le plus bizarre d’Écosse.

Situé à 1,6 kilomètre au nord d’ Airth dans le parc Dunmore, dans le Stirlingshire, cette résidence d’été élaborée fut construite par le 4e comte de Dunmore en 1761 en guise de cadeau pour l’anniversaire de sa femme. Il s’agissait probablement à l’origine d’un pavillon de plain-pied, auquel furent ajoutés un étage et son dôme fruité après 1777, lorsque lord Dunmore revint en Écosse après avoir occupé le poste de gouverneur de Virginie. L’ananas, autrefois symbole d’hospitalité, de richesse et de pouvoir, s’imposa et apparut sous forme de motif artistique et architectural. Aux Caraïbes, les marins déposaient des ananas à la porterie pour annoncer qu’ils étaient de retour. Lord Dunmore, d’humeur farceuse, annonça son retour de manière moins discrète. À l’époque, les ananas comptaient parmi les aliments les plus exotiques d’Écosse.

Les travaux de maçonnerie, effectués à la perfection, sont aussi impressionnants que l’ananas en lui-même. Ce dernier surplombe un immense jardin clos où l’on peut faire une promenade parmi les pommiers, mais vous pouvez également flâner autour de la mare et dans les bois environnants. Le domaine accueille également une grande variété d’animaux sauvages et vous pourrez peut-être apercevoir le rare triton crêté, ainsi que des tritons palmés et des grenouilles rousses.

Le Dunmore Pineapple, avec la version architecturale la plus impressionnante de l’ananas, peut être loué comme maison de vacances.

ART URBAIN COLORÉ AU CHÂTEAU DE KELBURN

L’étape suivante est le château de Kelburn près de Largs dans l’Ayrshire. Apprécié de tous les visiteurs, le château compte incontestablement parmi les sites du patrimoine les plus attrayants et colorés d’Écosse.

La structure actuelle remonte au XIIIe siècle et le château est toujours occupé par le comte de Glasgow et sa famille. Aux environs de 2007, il accueillit une peinture pas comme les autres : un graffiti géant multicolore ! Ce chef d’œuvre fut créé à la demande de lord Glasgow, qui rassembla quatre graffeurs brésiliens de renommée internationale, ainsi que des artistes écossais, dans le but de produire une fresque colorée et de convertir les murs extérieurs crépis et les tourelles sud du château en œuvre d’art géante. La fresque hypnotique représente des dessins entremêlés et réunit l’architecture écossaise et l’art urbain vivant pour créer un paysage visuel excentrique et fascinant. Plutôt atypique, vous ne trouvez pas ? Cette peinture a été décrite comme l’un des meilleurs exemples d’art urbain au monde.

Ce graffiti n’est qu’une des nombreuses caractéristiques uniques du château. L’intérieur du château de Kelburn, luxueux et sophistiqué, contraste vivement avec son extérieur. Son domaine abrite une forêt secrète avec un jardin chinois, des chutes d’eau et une maison en pain d’épice, c’est l’endroit idéal pour passer une formidable journée en plein air. Le vallon de Kelburn Glen, avec ses cascades et ses gorges profondes, est considéré comme l’une des plus belles zones boisées d’Écosse et offre une vue spectaculaire sur les îles du Firth of Clyde.

SECRETS SOUS-MARINS DE SCAPA FLOW

Si les lieux abandonnés sont toujours enveloppés d’une atmosphère inquiétante, les lieux sous-marins abandonnés sont encore plus mystérieux. Les épaves de Scapa Flow sont impressionnantes de par leur taille et leur histoire. De nombreuses personnes, qui n’oseraient même pas prendre la mer, sont fascinées par les trésors perdus sous la surface de l’eau.

Niché au cœur des îles envoûtantes des Orcades, Scapa Flow est une étendue d’eau d’environ 310 kilomètres carrés et de 30 à 40 mètres de profondeur. La région est imprégnée d’une histoire séculaire avec de lourdes pertes et de magnifiques victoires.

Au début du XIXe siècle, elle fut utilisée comme mouillage en eau profonde pour les navires de commerce qui souhaitaient traverser la mer du Nord pour se rendre dans les ports baltiques durant les guerres napoléoniennes. Plus tard, au XXe siècle, elle servit de base de défense contre l’Allemagne durant les Première et Seconde Guerres mondiales. Aujourd’hui, Scapa Flow est l’un des secrets les mieux gardés au monde dans le domaine des sites de plongée en épave. Avec les îles voisines de Mainland, Burray et Hoy, il s’agit de l’un des plus grands mouillages abrités au monde et d’un cimetière d’épaves.

Les eaux de Scapa Flow renferment une incroyable diversité d’épaves, associées à des histoires fascinantes : des gros cuirassés aux blockships plus petits dispersés le long du littoral escarpé, sans oublier sept navires de guerre de la Hochseeflotte allemande. Les eaux troubles abritent également les sépultures militaires protégées du HMS Royal Oak, qui coula durant la Seconde Guerre mondiale après avoir été torpillé par l’U-47, et du HMS Vanguard, qui périt suite à une explosion interne.

Certaines épaves représentent un défi stimulant pour les plongeurs expérimentés, tandis que d’autres permettent de s’initier à la plongée en épave. Mais une chose est sûre, chacune d’entre elles vous permettra de découvrir avec émotion une époque révolue, incitant les plongeurs à revenir inlassablement dans ce coin des Orcades.

CHÂTEAU CONVERTI EN PHARE DE KINNAIRD HEAD

Avez-vous déjà entendu parler d’un grand phare construit au cœur d’un château du XVIe siècle ? Non ? Eh bien, le phare du château de Kinnaird Headà Fraserburgh dans l’Aberdeenshire constitue un exemple fascinant de l’une des structures les plus caractéristiques d’Écosse : un château converti en phare, où vous pouvez découvrir une histoire faite de réinvention et de survie continues durant 450 ans.

Construit à l’origine pour la famille Fraser dans les années 1500, le château est ensuite tombé en désuétude avant d’être vendu au Northern Lighthouse Board (Bureau des phares du Nord) en 1787 afin d’être reconverti en phare. Ce dernier fut construit par l’ingénieur Thomas Smith et consistait initialement en une lampe géante située sur le toit du château.

Lorsque des problèmes structurels commencèrent à apparaître, Robert Stevenson conçut des fondations, des murs et un escalier en colimaçon au cœur du château, dont la construction s’acheva en 1824. Il conserva même la structure d’origine du château ! Ce phare fut ensuite remplacé par un éclairage automatique situé à côté de la structure d’origine. Il est désormais ouvert au public dans le Museum of Scottish Lighthouses. Il est toujours en parfait état de fonctionnement et illumine la côte pour les occasions spéciales.

Venez visiter le phare pour en apprendre plus sur la vie des gardiens de phare, puis découvrez leurs lieux de vie admirablement bien conservés. Il se trouve dans le port de pêche animé de Fraserburgh, dans le nord-est de l’Aberdeenshire.

ANNIE MACLEOD EXPERIENCE À NEW LANARK

Si vous recherchez des sensations uniques, découvrez une expérience souvent qualifiée de train fantôme le plus envoûtant d’Écosse : l’Annie McLeod Experience à New Lanark. Mais vous n’oserez peut-être pas vous y aventurer…

New Lanark est un lieu remarquable. Il s’agit d’un exemple exceptionnel de village construit au XVIIIe siècle organisé autour d’une filature de coton et magnifiquement restauré. Aujourd’hui, il constitue l’un des six sites écossais inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

Ce lieu magnifique est niché dans un paysage écossais sublime, au bord de la Clyde pittoresque et entouré de zones boisées, et il se trouve à moins d’une heure de Glasgow et d’Édimbourg.

Le village fut fondé en 1785 sur un emplacement stratégique où les moulins pouvaient tirer parti de la force incroyable des eaux rapides du fleuve. Au début du XIXe siècle, les bâtiments des filatures constituaient l’un des plus grands groupes industriels au monde. Plus de 2 000 personnes vivaient ou travaillaient dans le village. Les moulins fonctionnèrent durant près de deux siècles, avant leur fermeture en 1986. Cela permet peut-être de comprendre pourquoi les rangées de bâtiments parfaitement symétriques semblent intactes.

Visitez New Lanark et remontez le temps grâce à l’Annie McLeod Experience où vous pourrez rencontrer Annie, le fantôme du moulin, qui apparaît comme par magie et vous raconte l’histoire incroyable de sa vie et de celle des habitants dans les années 1820.

RECONSTITUTION D’UNE BATAILLE AU CENTRE D’ACCUEIL DES VISITEURS DE BANNOCKBURN

En juin 1314, l’histoire de la nation écossaise changea pour toujours. Pourquoi ne pas jouer un rôle sur ce même champs de bataille ? Venez affronter des guerriers intrépides et participer à une bataille interactive pour appliquer vos propres tactiques et stratégies de combat, et savoir si vous auriez pu changer le cours de l’histoire.

La bataille de Bannockburn est une expérience immersive conçue pour vous faire vivre l’histoire de l’Écosse. Grâce à des technologies en 3D de pointe, vous pouvez participer à des combats médiévaux inédits pour en savoir plus sur cet évènement décisif de l’histoire de l’Écosse.

Au cas où vous auriez besoin d’un petit rappel, la célèbre bataille de Bannockburn se déroula en 1314 et fut l’un des affrontements les plus importants de la Première Guerre d’indépendance de l’Écosse. Robert de Brus était à la tête des forces écossaises contre les Anglais à Bannockburn il y a près de sept siècles. Les hommes de Brus, quoi que bien moins nombreux que les Anglais, parvinrent tout de même à vaincre l’armée du roi Édouard II après deux jours de combats violents et acharnés dans les environs du château de Stirling. La bataille, durant laquelle Robert de Brus vainquit ce qui était alors considéré comme la meilleure armée du monde médiéval, l’érigea en héros.

Situé près de la ville historique de Stirling, le champ de bataille évoque encore aujourd’hui le paysage contemplé par les soldats médiévaux en 1314, lorsqu’il était utilisé comme parc de chasse royal.

CAIRNS DE BALMORAL, LES « PYRAMIDES » ÉCOSSAISES

Vous avez sûrement déjà entendu parler du château de Balmoral, propriété de la famille royale qui s’y rend souvent en vacances. Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est la présence d’un sentier boisé intéressant autour du domaine, bordé d’une « pyramide » écossaise.

La reine Victoria aimait beaucoup les cairns (des monticules de pierres brutes servant de mémorial ou d’emblème, généralement au sommet d’une colline ou à l’horizon) et en a fait construire plusieurs sur le domaine de Balmoral dans le Royal Deeside. Bien qu’ils s’apparentent à des tours de pierre, ils revêtent également un but et un sens. Ce sentier vous fera découvrir les cairns les plus impressionnants que la reine fit ériger en l’honneur de sa famille. Ils commémorent principalement les mariages de ses enfants, mais l’un d’entre eux, le cairn le plus impressionnant en pierre grise et en forme de pyramide, est dédié à la mémoire de son cher mari, le prince Albert, décédé en 1861 à l’âge de 42 ans. Il s’agit du plus grand des 11 cairns et il est visible à des kilomètres à la ronde. Il offre une vue sur le Deeside et sur le château. Un autre cairn fut construit pour marquer le jubilé de diamant de la reine Élisabeth II en 2012. Il se compose de 60 pierres, une pour chaque année de règne de Sa Majesté.

La reine Victoria a décrit Balmoral comme son « cher paradis des Highlands », et le château fait toujours partie des demeures privées de la famille royale. Lorsqu’elle n’y réside pas, vous pouvez y admirer les expositions dans la salle de bal, la plus grande pièce du château, et flâner dans les charmants jardins et le domaine.

Malgré sa taille réduite, l’Écosse offre d’innombrables activités et visites, des lieux emblématiques aux trésors cachés, sans oublier les aspects un peu plus inattendus. Nous avons oublié de mentionner votre site du patrimoine inattendu préférée ? Parlez-nous en dans les commentaires ci-dessous ou rendez-vous sur notre communauté iKnow Scotland pour partager vos conseils et en consulter quelques-uns pour votre prochain voyage en Écosse.

 

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.