Avis relatif au coronavirus (Covid-19). Vous pouvez désormais parcourir notre site afin de consulter la liste des établissements et commerces qui ont rouvert leurs portes et participent au programme « Good to Go ». Pour plus d’infos sur les voyages et le tourisme en Écosse à l’ère du coronavirus, consultez notre page consacrée au déconfinement.

Le Blog

Des volcans en Écosse ? il faut les voir pour y croire !

Bon, on est d’accord : les volcans ne sont probablement pas la première chose qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez au tourisme au Royaume-Uni. Cela dit, croyez-le ou non : autrefois, l’Écosse regorgeait de volcans actifs desquels jaillissaient des cendres et de la lave, qui se sont déversées là où vous pouvez aujourd’hui admirer de spectaculaires paysages accidentés. Il se peut même que vous ayez déjà aperçu voire grimpé l’un de ses volcans sans le savoir.

Il y a quelques années, le magazine de voyage Wanderlust a publié un article consacré aux 9 volcans incontournables du Royaume-Uni, dont 5 se trouvent en Écosse. Nous vous les présentons ci-dessous, et certains pourraient vous surprendre.

1. Arthur’s Seat (Édimbourg)

Peu de gens savent que cet affleurement massif qui surplombe la capitale écossaise est en réalité un volcan en sommeil. Arthur’s Seat, dont la première éruption remonte à 350 millions d’années, offre aujourd’hui de loin les meilleurs vues panoramiques d’Édimbourg ! L’ascension de ce volcan est une activité incontournable pour les visiteurs de la ville, et peut s’effectuer assez facilement via différents itinéraires qui commencent à sa base. L’itinéraire le plus facile est celui qui débute au Loch Dunsapie. Cela dit, étant donné qu’Arthur’s Seat est accidenté et escarpé par endroits, il convient d’être vigilants tout au long du trajet vers et depuis son sommet. En chemin, vous passerez même à côté de strates volcaniques. Nous vous recommandons également les Salisbury Crags, qui constituent la partie inférieure d’Arthur’s Seat ; en été, vous pouvez y pique-niquer et admirer l’animation d’Édimbourg en contrebas.

Arthur's Seat, Edinburgh

Arthur’s Seat (Édimbourg)

2. Castle Rock (Édimbourg)

Le premier site touristique d’Écosse se dresse au sommet d’un autre ancien volcan appelé sobrement Castle Rock ou « rocher du château ». Il fut façonné à la suite d’éruptions volcaniques il y a 340 millions d’années, c’est-à-dire plusieurs millions d’années avant que quelqu’un décide que les falaises de 80 mètres de ce volcan éteint offrirait un emplacement idéal pour une forteresse défensive. Et c’est ainsi qu’Édimbourg vit le jour avec la construction de son emblématique château et de sa vieille ville. Le château en lui-même est chargé d’histoire et a joué un rôle de premier plan dans les années les plus sombres de l’Histoire d’Écosse. Il a hébergé des personnalités au destin tragique telles que Marie Stuart. Si vous le visitez à l’heure actuelle, vous pourrez y contempler les anciens appartements de la Reine, ainsi que les joyeux de la Couronne écossaise et la chapelle Sainte-Marguerite (St Margaret’s Chapel), le plus vieux bâtiment d’Édimbourg encore debout.

Castle Rock, Edinburgh

Le flanc ouest du Castle Rock d’Édimbourg

3. Glencoe (Highlands)

Véritable icône naturelle de l’Écosse, Glencoe est probablement l’une des vallées les plus célèbres et les plus visitées du pays. Et comme vous l’aurez compris, cette région présentait jadis une activité volcanique florissante, ou plutôt jaillissante ! Mieux encore, il s’agissait d’un « supervolcan ». Aujourd’hui, la beauté de Glencoe, façonnée au fil des éruptions volcaniques et des glaciers, attires les randonneurs, grimpeurs, skieurs, snowboardeurs et vététistes de tous niveaux, selon la saison.

Glencoe, Highlands

Glencoe (Highlands)

4. Le massif des Black Cuillin (île de Skye)

Si vous êtes amateur de VTT ou de sensations fortes, vous avez peut-être vu la vidéo impressionnante de Danny MacAskill intitulée The Ridge (« La crête »). Bien qu’elle soit absolument époustouflante, nous vous déconseillons de la reproduire, pour des raisons évidentes. L’ascension de cette crête montagneuse longue de 11 kilomètres est déconseillée aux âmes sensibles ; cela dit, plusieurs itinéraires de randonnée adaptés à tous niveaux vous mèneront à travers l’une des destinations les plus spectaculaires d’Écosse : l’île de Skye. Vous pouvez également profiter de vues imprenables sur le massif volcanique des Cuillin en empruntant la A87 qui serpente à travers l’île jusqu’à Uig.

The Cuillins, Isle of Skye

Le massif des Cuillins (île de Skye)

5. Ardnamurchan (Highlands)

Située dans l’un des trois géoparcs d’Écosse (à savoir des régions protégées en raison de leur importance géologique), cette péninsule vierge et sauvage constitue l’extrémité occidentale de l’île de Grande-Bretagne. Elle fut façonnée à la suite d’une série d’éruptions ininterrompues il y a 55 millions d’années, et offre aujourd’hui un terrain rêvé pour les amateurs de randonnée et de grands espaces. L’un des nombreux itinéraires de la région vous emmène le long des falaises qui bordent la péninsule et qui furent formées à la suite des premières éruptions dans la région. Cet itinéraire aboutira aux ruines hantées du château de Mingary.

Mingary Castle, Ardnamurchan peninsula

Le château de Mingary (péninsule d’Ardnamurchan)

Les volcans ne représentent que la partie visible de l’iceberg. Si vous souhaitez en savoir plus sur les activités en extérieur en Écosse, jetez un œil à la section dédiée de notre site pour plus d’idées d’inspiration.

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.