COVID-19. Recherchez les lieux « Good to Go » (ouverts et sûrs). Ou vérifiez les dernières restrictions en place.

Le Blog

Comment devenir un écotouriste en 9 gestes simples

Il existe un tas de gestes simples que vous pouvez adopter afin de lutter contre le surtourisme et de rendre votre séjour responsable et respectueux de l’environnement. Voici 9 des bonnes actions qui contribuent à la préservation et à la protection des paysages naturels et urbains de l’Écosse tout en vous permettant de profiter au mieux de votre séjour.

1. Passez plus de temps à chaque destination

Friends explore St Andrews

Des amis en visite à St Andrews

Une grande partie des visiteurs qui se rendent en Écosse pour la première fois ont tendance à caser autant de destinations et d’escales que possible dans leur programme de voyage. Outre le fait qu’il est impossible de profiter de tout ce que l’Écosse a à offrir en un seul voyage, cette tendance entraîne indirectement un surtourisme dans certaines de nos régions et attractions iconiques. C’est notamment le cas à Édimbourg, où de nombreux visiteurs ne passent généralement que quelques jours au plus. Malheureusement, en plus de nuire à l’expérience de visite de manière générale, cette forme de tourisme dégrade la qualité de vie des résidents locaux en saturant les transports en commun et les infrastructures de la capitale.

En restant plus longtemps à un même endroit, vous ne contribuerez pas seulement à réduire la pression sur certaines des destinations emblématiques d’Écosse, mais vous vous accorderez également le temps d’explorer votre destination à votre rythme, en dehors des heures de pointe et d’affluence. Laissez-vous imprégner de l’atmosphère du lieu et restez-y un peu plus longtemps afin de visiter ses attractions méconnues sans être pressés par un programme surchargé.

Discover what other amazing places and attractions can fit in an extended trip with our inspiring itineraries and discover more about the joys of slow travel in Scotland.

Découvrez les attractions et perles rares des différentes destinations d’Écosse en consultant nos itinéraires et en profitant des joies du slow travel.

Astuce : vous avez du temps libre? Participez à une visite guidée immersive au travers de nos livres numériques qui vous plongeront au cœur de l’Écosse. Région par région, découvrez les attractions iconiques, les activités gratuites et les splendides points de vue répartis aux quatre coins du pays.

2. Réduisez votre empreinte carbone

Ecosse EV Tesla NC500

Une Tesla électrique d’Ecosse EV le long de la NC500

Que vous envisagiez de visiter l’Écosse depuis le Royaume-Uni, la France ou ailleurs, pensez au mode de déplacement le plus responsable et respectueux de l’environnement avant de réserver vos tickets. Si vous voyagez avec des membres de votre famille ou des amis, vous pourriez envisager de prendre la voiture, surtout si celle-ci est, tout compte fait, bien remplie. Si vous voyagez seul(e), il serait sûrement plus responsable de prendre l’avion, le train ou un autre transport en commun. N’oubliez pas que même si le train et le bus sont généralement les moyens de transport les plus écologiques en comparaison avec l’avion ou la voiture, tout dépend néanmoins de la taille de votre groupe et de l’itinéraire que vous avez l’intention de parcourir.

Découvrez-en plus sur les déplacements en Écosse.

Astuce : vous pouvez louer une Tesla ou réserver une visite guidée de l’iconique North Coast 500 par un chauffeur privé dans le premier véhicule électrique grand public, avec Ecosse EV (à l’image). Onze bornes de recharge rapide ont été installées le long de cette route emblématique. Vous pouvez consulter l’emplacement des différentes bornes de recharge rapide en vous rendant sur le site de ChargePlace Scotland, le réseau national écossais de bornes de recharge, ainsi que sur le site de Greener Scotland.

3. Choisissez bien votre type d’hébergement

Edinburgh Grand Hotel, St Andrews SquareL’hôtel Edinburgh Grand au St Andrews Square (Édimbourg)

Qu’il s’agisse d’un hôtel boutique, d’un appartement de location, d’une maison d’hôtes familiale ou d’un cottage de campagne à louer, vous avez le choix parmi un vaste éventail d’hébergements uniques, de qualité et (surtout) officiellement homologués. En séjournant dans un hébergement de ce type, vous serez assuré que leurs propriétaires et leurs opérateurs ont pris toutes les mesures nécessaires en vue de garantir que leur propriété est en totale conformité avec les règlementations en matière de santé et de sécurité, et qu’ils sont par conséquent responsables de la couverture en vertu de votre assurance de voyage.

Assurez-vous que les hébergements que vous choisissez respectent ces règlementations. Ce faisant, vous faites preuve de respect envers votre destination et les gens qui y vivent. Par ailleurs, les hébergements homologués sont situés dans des endroits à même de gérer les perturbations occasionnelles causées par les visiteurs.

Choisissez parmi un vaste choix d’hébergements en Écosse, notamment des hôtels durables et des hébergements écoresponsables.

Recherchez les hébergements homologués auprès du programme écossais d’écotourisme (Green Tourism Business Scheme). C’est l’une des meilleures façons de trouver des hébergements qui adoptent les normes les plus strictes en termes de respect de l’environnement.

Parcourez la liste des hébergements accrédités auprès du Green Tourism Business Scheme en Écosse et apprenez-en plus sur notre programme d’assurance qualité.

4. Utilisez les transports en commun

Scotrail Trail Glenfinnan, Fort WilliamUn train ScotRail à Glenfinnan (près de Fort William)

Une fois arrivés à destination, essayez de vous déplacer autant que possible à pied ou en vélo. En ce qui concerne les plus longues distances, optez pour la solution la plus « verte » : notre vaste réseau de transports en commun, notamment de bus, de trains et de ferries. Nous vous conseillons vivement d’emprunter les transports en commun si vous explorez des destinations populaires comme les Highlands ou l’île de Skye, dont le réseau routier peut s’avérer congestionné, voire saturé de voitures de location, de camping-cars, de caravanes et de bus touristiques.

Si les transports en commun ne sont pas une option mais que vous souhaitez quand même vous rendre à ces destinations, envisagez de réserver une visite guidée privée en mini-van ou en bus. Cela contribuera au désengorgement des petites routes de campagne et à la réduction des émissions de carbone.

Nous vous invitons à passer en revue les différents plans de covoiturage disponibles dans votre région de destination ; c’est un moyen écologique alternatif à la location de voiture ou à la réservation de taxis.

Apprenez-en plus sur la conduite responsable en Écosse.

Découvrez les plans de covoiturage disponibles en Écosse en vous rendant sur les sites de GoCarshare, Tripshareborders ou de turo.

5. Sortez des sentiers battus en compagne d’un guide local

Le Tour Cycling, EdinburghLe Tour Cycling (Édimbourg)

L’Écosse ne se résume pas à ce que vous en voyez sur Instagram (même si c’est un très bon début !). Réservez une visite guidée privée ou en petit groupe en compagnie d’un guide local et tirez profit de leur expertise et de leurs connaissances de la région. Un tour gastronomique des merveilles culinaires de Glasgow ou encore un road trip avec chauffeur privé le long de la North Coast 500 : découvrez l’Écosse au travers des cinq sens et profitez d’une expérience unique que vous n’auriez peut-être pas vécue par vous-même.

De plus, n’importe quel tour opérateur ou guide indépendant digne de ce nom vous offrira une expérience plus authentique de l’Écosse tout en promouvant les entreprises, boutiques, distilleries et restaurants locaux par la même occasion.

Parcourez nos circuits d’excursion guidés en Écosse.

6. Visitez hors-saison

Loch Insh log cabins, KincraigLes cabanes de ronbins sur les berges du Loch Insh à Kincraig

Il est fortement recommandé de visiter l’Écosse en basse saison ou en saison « intermédiaire », et pas seulement pour des raisons financières. Si vous rêvez de visiter Édimbourg, l’île de Skye ou les Highlands, alors le printemps, l’automne et l’hiver sont des périodes idéales ! Les propriétaires d’hébergements diminuent leurs tarifs, les billets d’avion sont beaucoup moins chers, et les routes sont bien plus aérées. Sans parler des foules, qui sont quasi-inexistantes à ces périodes-là. Le temps sera peut-être légèrement plus frisquet, mais notre accueil sera toujours aussi chaleureux, quelle que soit la saison.

Découvrez-en plus sur les séjours d’automne et d’hiver en Écosse.

7. Renseignez-vous préalablement

Innerpeffray LibraryLa bibliothèque d’Innerpeffray

Plus vous passerez de temps sur notre site visitscotland.com et sur notre blog, plus vous en saurez sur les différents endroits que vous voulez visiter en chemin ainsi que le temps que vous avez l’intention de consacrer à chaque arrêt. Prenez Édimbourg, par exemple. À moins que vous ne soyez passionné d’histoire militaire, vous pourriez limiter votre visite du château d’Édimbourg, voire même y faire l’impasse et visiter (par exemple) l’Edinburgh Gin Distillery, si vous êtes amateur de gin, ou découvrir les nombreuses perles rares de la capitale. En somme, en apprendre autant que possible sur votre destination avant même de vous y rendre est un très bon moyen d’organiser votre voyage, et vous en serez récompensé une fois sur place.

Veillez à planifier votre circuit en avance, même s’il s’agit seulement de vérifier les itinéraires à pied entre chaque arrêt. Essayez de ne pas encombrer les routes, les bus et les trains aux heures de pointe en explorant chaque destination à pied dans la mesure du possible. Après tout, c’est le meilleur moyen de s’imprégner des différentes atmosphères d’un lieu !

Organisez vos vacances en Écosse à l’aide de nos itinéraires inspirants.

8. Ne laissez aucune trace de votre passage

Wild camping at Buachaille Etive MorDu camping sauvage au pied du Buachaille Etive Mòr

Que vous campiez ou vous arrêtiez le long de la route pour prendre quelques photos depuis un point de vue, tâchez de respecter cette simple règle : « ne laissez aucune trace ». Malheureusement, même les coins les plus reculés d’Écosse ont leur lot de déchets en plastique jetés au bord de la route, aux abords des refuges de montagne et sur les plages.

Les visiteurs sont également susceptibles de nuire inconsciemment à l’environnement en adoptant certains comportements, notamment en fixant des « cadenas d’amour » aux ponts et en participant à la mode du stone stacking ou « empilement de pierres », très populaire sur les réseaux sociaux. Ce sont deux exemples des types de comportement qui endommagent les écosystèmes et les infrastructures mises en place. Montrez l’exemple en évitant ces actes de vandalisme qui salissent les rues, les sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, et d’autres merveilles naturelles en Écosse.

Si vous partez en camping sauvage ou faites un tour aux Fairy Pools de Skye, renseignez-vous sur la manière dont vous pouvez visiter ces sites naturels avec respect et en toute sécurité. Consultez le Code d’accès à la nature en Écosse (disponible en français).

Apprenez-en davantage sur le Code d’accès à la nature en Écosse et sur le camping sauvage responsable en Écosse.

9. Soutenez les entreprises et collectivités locales

Lochrin Basin, EdinburghLe bassin de Lochrin à Édimbourg

Les entreprises sociales (aussi appelées entreprises « solidaires ») locales sont un excellent moyen de découvrir une ville tout en contribuant au financement d’entreprises qui réinvestissent leurs profits dans l’amélioration du bien-être des communautés locales. Découvrez le quotidien des habitants et la manière dont ils relèvent les défis auxquels font face leurs communautés. Les guides et les représentants de ces entreprises sont généralement très disposés à offrir leurs astuces et leurs recommandations en matière d’attractions et de restaurants pour le reste de votre voyage.

L’une de ces organisations est Invisible Cities, qui propose des visites uniques d’Édimbourg et de Glasgow en compagnie de guides qui ont été sans-abris par le passé.

Vous pouvez également télécharger le nouveau tour audio d’Édimbourg codéveloppé par Geotourist et Invisible Cities, qui permet aux touristes de soutenir les entreprises et initiatives solidaires de la capitale écossaise.

Astuce : Re-Union Canal Boats (à l’image) est une entreprise sociale édimbourgeoise gérée par des volontaires. Descendez le fameux canal de l’Union (Union Canal) à bord du Lochrin Belle ou du Jaggy Thistle et profitez d’un après-midi thé ou d’une dégustation de gin. De cette manière, vous soutiendrez la rénovation de cette voie navigable historique.

Comments