COVID-19. Consultez les dernières informations sur les déplacements en Écosse et les établissements qui participent au programme « Good to Go ».

Le Blog

9 musées insolites que vous devez visiter en Écosse

La houillère Lady Victoria restaurée au musée national écossais de la mine

Les musées d’Écosse regorgent d’artéfacts aussi curieux qu’impressionnants. Outre les institutions de renommée internationale comme le musée national d’Écosse, notre pays a la chance de posséder bien d’autres musées qui offrent une fenêtre sur notre passé. Passez-y une heure ou deux et admirez leurs collections fascinantes hébergées dans des bâtiments souvent tout aussi insolites !

Nous avons sélectionné 9 musées que vous aurez probablement l’occasion de visiter lors de votre prochain séjour en Écosse.

Chaque musée, attraction et paysage d’Écosse a une histoire à raconter. N’hésitez pas à solliciter le personnel du musée et à leur demander de vous la raconter. Regardez notre série de vidéos Tour Guide Tales (sous-titrées en français) et découvrez quelques-unes des histoires et anecdotes que vous entendrez lors de votre prochaine visite guidée.

The Devil’s Porridge Museum

Où ? Eastriggs (Dumfries & Galloway)

Pendant la Première Guerre mondiale, le gouvernement britannique apprend une nouvelle inquiétante : les soldats britanniques au front en France manquent cruellement de munitions. En réponse, le gouvernement ordonne la construction de la HM Factory Gretna dans le comté de Dumfries. En quelques jours, ce recoin paisible du sud-ouest de l’Écosse devint la plus grande usine de munitions au monde. On estime à près de 30 000 le nombre d’hommes et de femmes qui traversèrent le Royaume-Uni pour venir travailler sur ce gigantesque site s’étendant sur 14 kilomètres à cheval le long de la frontière anglo-écossaise.

Le saviez-vous ? À l’apogée de ses opérations, l’usine employait près de 9 000 femmes. En visitant le musée, vous pourrez en apprendrez davantage sur les conditions misérables de leur quotidien, mais également sur leurs loisirs dans cette ville-dortoir en visitant le centre d’exposition « Hostel Life ».

Jim Clark Motorsport Museum

Où ? Duns (Scottish Borders)

Au musée Jim Clark des sports automobiles, découvrez la vie et le palmarès extraordinaires de ce double champion du monde écossais de Formule 1 originaire des Scottish Borders. Il fut sacré champion du monde en 1963 puis en 1965, avant de décéder tragiquement trois ans plus tard lors d’une course sur le circuit d’Hockenheim en Allemagne. Ce musée, qui a ouvert ses portes en 2019, contient un grand nombre de souvenirs et d’objets de collection ayant appartenu à Jim Clark. Vous pourrez également visionner des enregistrements vidéo inédits, découvrir des médias interactifs et même vous asseoir derrière le volant d’un simulateur de course pour faire le plein d’adrénaline.

À ne pas manquer : les principaux atouts du musée sont sans conteste les deux véhicules iconiques de Clark. Vous pourrez admirer de près sa magnifique Lotus Cortina et sa fameuse monoplace de Formule 1, à savoir la Lotus 25.

Le musée de l’enfance

Où ? Édimbourg

À son ouverture en 1955, le musée de l’enfance (Museum of Childhood) était le premier en son genre au monde. Au travers de jouets et d’autres artéfacts nostalgiques d’époque, ce petit musée situé le long du célèbre Royal Mile de la capitale écossaise redonne vie aux objets qui ont marqué l’enfance de plusieurs générations d’Édimbourgeois.

Le musée est actuellement fermé jusqu’à nouvel ordre. Cela dit, lorsqu’il réouvrira ses portes, il vous emmènera à bord d’un voyage à travers les siècles, au cours duquel vous découvrir l’évolution de la jeunesse britannique du XIXe siècle à nos jours. Vous profiterez de nombreuses expositions de jouets, de poupées, de jeux, de livres et de cahiers en tous genres qui rendent hommage à cette période riche et fugace.

À ne pas manquer : découvrez les 60 jouets rares exposés dans les galeries récemment rénovées, notamment celui qui figurait en tête de toutes les listes de Noël en 2000 : la figurine Buzz l’Éclair de Toy Story.

Le musée national écossais de la mine

Où ? Newtongrange (Midlothian)

Le minage du charbon en Écosse ne date pas d’hier ! Il remonte à plus d’un millénaire, pour atteindre son paroxysme au début du XXe siècle. Admirez l’un des plus beaux exemple de puits de charbonnage de l’époque victorienne à quelques minutes d’Édimbourg. Le musée national écossais de la mine (National Mining Museum of Scotland), qui remonte à 1895, est considéré comme le « premier superpuits » du pays. Depuis sa fermeture au début des années 1980, il a été rénové pour devenir un musée primé qui organise des visites guidées riches en anecdotes. Les guides sont d’ailleurs d’anciens mineurs qui vous raconteront l’histoire des mineurs et de leurs familles.

À ne pas manquer : découvrez les deux dernières acquisitions du musée, à savoir deux locomotives à vapeur soigneusement remises à neuf : la Lady Victoria et l’Ayrshire Barclay.

Le musée du Surgeon’s Hall

Où ? Édimbourg

Amateurs d’histoires de crimes, de médecins-légistes et d’autopsies ? Rendez-vous au musée du Surgeons’ Hall situés derrière le Collège royal des chirurgiens (Royal College of Surgeons). Cette institution universitaire offre un aperçu fascinant (et parfois repoussant) de l’histoire la médecine en Écosse et en Occident. Parmi les innombrables artéfacts et instruments exposés dans ses vitrines, on retrouve notamment un livre de poche rare relié en peau d’animal associé à William Burke, l’un des membres du tristement célèbre duo de pilleurs de tombe Burke et Hare.

À ne pas manquer : cet été, le musée va inaugurer deux nouvelles galeries. Baptisées Body Voyager (« voyageur corporel »), ces galeries exploreront les avancées de la robotique et de l’intelligence artificielle en médecine au travers d’expositions audiovisuelles interactives.

La prison de la vieille ville de Stirling

Les pittoresques rues pavées de la vieille ville de Stirling dissimulent une histoire plus sombre. Visitez la prison de la vieille ville (Stirling Old Town Jail) et écoutez ses histoires de crimes et de châtiments. Cette prison était d’ailleurs réputée pour être l’un des centres d’incarcération les plus stricts de Grande-Bretagne. Escortés par le personnage effrayant de Jock Rankin, bourreau-en-chef, arpentez les couloirs de cet édifice hors du commun qui fit office de prison militaire jusqu’en 1935. Vous rencontrerez également les autres employés et résidents de la prison et apercevrez différentes reliques en chemin, notamment la « pierre de décapitation ».

À ne pas manquer : rendez-vous sur la plateforme d’observation située sur le toit de la prison et profitez de vues panoramiques sur la ville. Vous aurez vue sur le National Wallace Monument, sur les monts Ochil et même sur les sommets du parc national des Trossachs au loin.

Le bunker secret d’Écosse

Où ? Près de St Andrews (Fife)

En cas de guerre nucléaire, c’est depuis cet endroit que l’Écosse serait gouvernée. Dissimulé sous une ferme des plus ordinaires se trouve un tunnel aboutissant à un complexe sous-terrain à 30 mètres de profondeur. D’une superficie de 2230 m², le bunker secret d’Écosse a été gardé secret pendant plus de 40 ans. Aujourd’hui, c’est un véritable trésor d’artéfacts de la guerre froide qui comprend notamment une collection de véhicules militaires ainsi que l’unique missile antiaérien russe du Royaume-Uni.

Le saviez-vous ? Pendant la guerre, ce centre de commandement abritait une chapelle, un cinéma et une cafétéria, laquelle a aujourd’hui été reconvertie en centre d’accueil des visiteurs.

La bibliothèque d’Innerpeffray

Où ? Crieff (Perthshire)

Les bibliophiles seront aux anges à Innerpeffray, la plus ancienne bibliothèque de prêt public d’Écosse. Fondée au XVIIe siècle par un propriétaire terrien fortuné et progressiste, la bibliothèque et les collections qu’elle abrite étaient (à l’origine) destinées à l’usage des locataires et travailleurs du domaine, ainsi que des membres de la paroisse et les élèves de l’école locales. La collection comporte pas moins de 5000 livres rares. Vous pouvez également y consulter le registre original et découvrir les livres qu’empruntaient et lisaient les gens de l’époque, notamment les gardes-chasse, les forgerons, les tisserands, les fermiers et plus encore.

À ne pas manquer : consultez les numéros des 50 premières années du Scots Magazine et découvrez les faits divers de l’époque (càd du XVIIIe siècle), notamment la défaite des Jacobites à Culloden. Ce magazine, dont le premier numéro parut en 1739, est le plus vieux magazine au monde toujours publié.

Le Scottish Crannog Centre

Le Scottish Crannog Centre (Loch Tay)

Où ? Kenmore (Perthshire)

Près de l’extrémité est du Loch Tay se trouve le Scottish Crannog Centre, un musée vivant comportant une habitation de l’Âge du fer reconstituée. Ce centre offre un aperçu de la vie en Écosse il y a plusieurs milliers d’années.

Le crannog en lui-même est actuellement en phase de reconstruction après avoir été complètement détruit lors d’un incendie le mois dernier. Cela dit, le centre d’accueil des visiteurs et le village reconstruit ont heureusement été épargnés par les flammes, et il est toujours possible de les visiter sur réservation.

À ne pas manquer : consultez le site du Scottish Crannog Centre pour plus d’infos sur leur nouveau centre d’accueil des visiteurs actuellement en phase de réaménagement.

Découvrez plus de musées et d’autres sites du patrimoine aux quatre coins de l’Écosse et commencez à organiser votre prochain voyage. Jetez un œil à notre carte interactive des expériences uniques pour plus d’idées sur les éventuelles directions insolites que votre séjour pourrait prendre ! Et si vous souhaitez rendre votre séjour encore plus spécial, pourquoi ne pas séjourner dans l’un des hébergements insolites du pays ?

Comments