Le Black Watch est un bataillon d’élite de l’armée britannique qui a la réputation d’être honorable, courageux et dédié au roi et à son pays. Son histoire remonte aux dramatiques rébellions jacobites, avec des campagnes militaires à l’étranger et des combats dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. 

Ses origines 

  • Il a été formé en 1725 lorsque George II autorisa le général George Wade à créer six régiments « de garde » pour patrouiller les Highlands et maintenir l’ordre suite aux rébellions jacobites de 1715.
  • Des soldats furent recrutés dans les clans Campbell, Fraser, Munro et Grant car ils étaient loyaux à la couronne.
  • Initialement nommé le Regiment of the Line, il s’est fait connaître comme Am Freiceadan Dubh, « The Black Watch » (la garde noire) en gaélique.
  • Black Watch était probablement une référence au tartan sombre de l’uniforme du régiment, car certains Highlanders pensaient qu’ils avaient un cœur bien sombre pour faire respecter la loi d’un gouvernement aussi strict, ou bien à cause de la défense contre le racket de protection, aussi appelé « black mail » à l’époque (littéralement « courrier noir », signifiant chantage).
  • Il s’est allié au 73e (Perthshire) régiment de fantassins en 1881. Ensemble ils ont formé les deux bataillons de la toute nouvelle Black Watch (Royal Highlanders).
  • Avant la première Guerre mondiale, le régiment a servi en Inde, en Égypte, au Sri Lanka et en Afrique du Sud lors de la seconde guerre de Boer.

Anecdotes et chiffres

Ses surnoms

D’après son régiment d'appartenance, le 42e (Royal Highland) régiment de fantassins, « The Forty Twa » (Le quarante-deux).

Les autres régiments les appelaient les « Black Jocks » (Les Écossais noirs).

Alors que les soldats portaient des kilts et étaient intrépides lors des batailles, les troupes allemandes les ont appelés Die Damen aus der Hölle, « les femmes de l’enfer ».

Ses marches

De nombreux régiments ont leurs propres marches qui étaient traditionnellement utilisées pour rallier les troupes et se donner du courage avant la bataille.

  • All the Bonnets are o'er the Border (marche rapide)
  • The Garb of Old Gaul (marche lente)
  • Hielan Laddie (marche rapide, cornemuses et tambours)
  • My Home (marche lente, cornemuses et tambours)
  • Highland Cradle Song (marche lente, cornemuses et tambours)

Son tartan

Officiellement connu comme le Government Tartan (tartan du gouvernement).

Le même tartan ou des variations presque identiques ont été portés par six compagnies originelles des Highland dont le 43e Royal Highland Regiment, devenu par la suite le 42e (Royal Highland) régiment de fantassins.

Première Guerre mondiale

  • 25 bataillons du régiment se sont battus lors de la Première Guerre mondiale, en particulier dans les Flandres et en France, à l’exception du 2nd et du 10e bataillon qui ont servi en Mésopotamie (Irak), en Palestine et dans les Balkans.
  • A reçu 25 honneurs de bataille, 4 croix de Victoria et perdu 8 000 hommes.

Apprenez-en plus au Black Watch Castle and Museum.

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre nouvelle déclaration de confidentialité et de cookies.