Le Seaforth Highlanders est l’un des quatre régiments écossais mondialement connus qui tire ses racines des régiments initialement créés par les clans et les communautés des Highlands et des îles, à la fin du XVIIe siècle. Il a servi dans plusieurs campagnes à l’étranger et de nombreuses opérations lors de la Première Guerre mondiale

Ses origines

  • Le Seaforth Highlanders a été formé à la suite de la fusion du 72e Highlanders (Duke of Albany's Own) avec le 78e Highlanders (Ross-shire Buffs) en 1881.
  • Il est devenu le régiment du comté pour plusieurs comtés du nord de l’Écosse, dont les Orcades, et s’est battu lors de la guerre anglo-égyptienne, de l’expédition Chitral, de la seconde guerre soudanaise et de la seconde guerre de Boer.
  • En 1961, il s’est allié avec les Queen's Own Cameron Highlanders pour former les Queen's Own Highlanders, qui ont ensuite fusionné avec les Gordon Highlanders pour devenir les Highlanders (Seaforth, Gordons et Camerons).

Anecdotes et chiffres

Ses surnoms

« The Mackenzies », d’après Kenneth Mackenzie, l’homme responsable de la création du 78e Highlanders en 1778. Il s’agissait d’un acte de gratitude du roi George II pour restaurer le titre de Comte de Seaforth à la famille Mackenzie, perdu lors de la rébellion jacobite de 1715.

Les membres se faisaient également appeler « The Macraes » car une grande partie du régiment était constituée de membres du clan Macrae.

Puisque les armoiries du régiment représentaient des ramures de cerf, il était aussi connu sous le nom de Caber Feidhs, le terme gaélique pour ramures de cerf.

Sa devise

Cuidich 'n Righ (Au service du roi)

Sa marche

De nombreux régiments ont leurs propres marches qui étaient traditionnellement utilisées pour rallier les troupes et se donner du courage avant la bataille.

  • Pibroch O' Donuil Dubh

Son tartan

Seaforth MacKenzie

Sa mascotte

Une tête de cerf

Première Guerre mondiale

  • Lors du déclenchement de la guerre, le 1er bataillon servait en Inde, mais il est arrivé en France à la fin 1914 et a pris part à la bataille de Givenchy. Il a ensuite été transféré en Mésopotamie (en Irak) en 1916 et en Palestine en 1918.
  • Le 2nd bataillon, qui était stationné en Grande-Bretagne depuis 1903, a immédiatement été envoyé sur le front de l’Ouest parmi les forces expéditionnaires britanniques. Il a formé une partie de la 10e brigade, 4e division et a pris part à la retraite de Le Cateau, la bataille de la Marne et la poursuite des troupes allemandes jusqu’à la rivière de l’Aisne. Il a subi des pertes majeures lors de la bataille de l’Aisne.
  • Un total de 17 bataillons a été créé lors du conflit et on leur a remis 60 honneurs de bataille dont plusieurs croix de Victoria.
  • On estime le nombre d’hommes morts à 8 830.

Apprenez-en plus au Highlanders Museum.

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre nouvelle déclaration de confidentialité et de cookies.