Le Blog

Découvrez les trésors de l’automne dans les réserves naturelles écossaises

Avec ses couleurs et sa luminosité si particulières, l’automne est une saison formidable pour partir à la découverte de nos montagnes, de nos forêts et de notre littoral.

Les magnifiques réserves naturelles nationales de l’Écosse constituent le point de départ idéal. Elles ne manqueront pas de vous impressionner et de vous offrir des occasions uniques de vous échapper et de profiter d’un moment en harmonie avec la nature, que ce soit pour faire de courtes promenades, faire le plein d’adrénaline ou simplement observer les animaux dans leur milieu naturel.

Voici 10 expériences au cœur de la nature à vivre en Écosse à l’automne.

1. Écoutez le brâme du roi des Glens

Cerf élaphe en rut, réserve naturelle nationale de l'île de Rum

Cerf élaphe en rut, réserve naturelle nationale de l’île de Rum © Laurie Campbell/SNH

Le brâme du cert élaphe résonnant dans un glen (vallons) des Highlands est l’un des sons les plus évocateurs de la saison, et l’écouter retentir est une expérience inoubliable. Le cerf élaphe est le plus grand mammifère terrestre d’Écosse et il est possible de l’apercevoir et de l’entendre dès la fin septembre dans les réserves naturelles, du Ben Wyvis au nord à Cairnsmore au sud, et de Mar Lodge Estate à l’est à Beinn Eighe à l’ouest. Pour une expérience hors du commun, promenez-vous jusqu’à la baie de Kilmory pour observer les cerfs en rut dans les pâturages côtiers de l’île de Rum.

2. Partez cueillir des champignons

Des chanterelles et de la mousse, réserve naturelle nationale de Glen Affric

Des chanterelles et de la mousse, réserve naturelle nationale de Glen Affric © Lorne Gill/SNH

Avec ses nuits fraîches et ses pluies rythmées, l’automne combine tous les éléments propices à l’apparition des champignons. Découvrez la diversité de champignons colorés que vous croisez lors d’une promenade en forêt. De nombreuses réserves naturelles organisent des promenades consacrées à leur cueillette en automne, dans des lieux tels que Muir of Dinnet dans le Royal Deeside et Beinn Eighe à Wester Ross. Vous pouvez également explorer Glen Affric, considéré par beaucoup comme le plus beau vallon du pays, avec ses lochs et montagnes grandioses, et sa forêt calédonienne de pins, de bouleaux et de chênes. Cette région se pare de teintes brunes et dorées en automne, grâce aux tons ocres, orangés et jaunes des feuilles de bouleau et de tremble. Les champignons, comme les énormes cèpes de Bordeaux, les chanterelles dorées et les morilles, naissent comme par magie de l’humidité des sous-bois. Apprenez-en plus en consultant le guide des champignons écossais publié par le SNH (organisme chargé de la gestion du patrimoine écossais).

3. Un festival de couleurs

Vue du Loch Lomond depuis Duncryne Hill, parc national du Loch Lomond et des Trossachs

Vue du Loch Lomond depuis Duncryne Hill, Parc national du Loch Lomond et des Trossachs

Cette période de l’année annonce la métamorphose de la forêt tempérée humide de la côte ouest de l’Écosse : les chênes, les bouleaux, les saules et les aulnes tournent à l’orange, au rouge et à l’ocre. Les tons sobres bruns et dorés des fougères viennent compléter le paysage et régaler les yeux. Faites une promenade pittoresque à Taynish dans l’Argyll, dans la forêt d’Ariundle Oakwood dans la péninsule de Sunart ou dans la Great Trossachs Forest du Parc national du Loch Lomond et des Trossachs. Explorez la plus ancienne et la plus riche des forêts d’Écosse composée de chênes, de frênes, de sorbiers et de noisetiers, nichée dans les gorges spectaculaires de la Clyde Valley Woodlands, ou venez admirer les vieux chênes noueux de Cadzow, près de Chatelherault.

4. Regardez passer les oies sauvages

Oies à l'aube au Loch Leven, Perthshire

Oies à l’aube sur le Loch Leven, Perthshire © Lorne Gill/SNH

Levez-vous de bon matin pour admirer dès l’aube le vol de milliers d’oies revenant de leurs sites de reproduction dans l’Arctique. En octobre, ne manquez pas l’arrivée à Caerlaverock, dans le Solway Firth, d’innombrables bernaches nonnettes en provenance du Svalbard norvégien. Vous pouvez également parcourir le magnifique sentier du Loch Leven Heritage Trail à pied ou à vélo, et faire le tour de la réserve naturelle nationale du Loch Leven. Faites une pause dans l’un des nombreux observatoires et écoutez le cri unique de l’oie à bec court. Allez-y tôt le matin pour assister au vol des grandes nuées d’oiseaux en quête de nourriture ou le soir lorsqu’ils reprennent le chemin de leur nid.

5. Un festin pour les oiseaux

Des jaseurs se nourrissant de baies de sorbier

Des jaseurs se nourrissant de baies de sorbier © Lorne Gill/SNH

À l’automne, les sorbiers de Creag Meagaidh sont chargés de baies rouge vif ; essayez d’apercevoir des grives en migration telles que les grives litornes et les grives mauvis, et même les jaseurs tout juste revenus de Scandinavie. Des merles à plastron locaux seront peut-être même en train de faire des réserves avant de migrer vers le sud et de rejoindre les montagnes d’Afrique du Nord pour y passer l’hiver. Parcourez les sentiers des forêts de Glasdrum ou de Glen Nant à l’ouest, mouchetées par le rouge vif des baies de houx, et par les tons jaunes et bruns des fruits secs mûrs.

6. L’hiver arrive

Vue de Lochan an Ais, Cul Beag et Stac Pollaidh, Knockan Crag, Assynt

Vue de Lochan an Ais, Cul Beag et Stac Pollaidh, Knockan Crag, Assynt © Lorne Gill/SNH

Les paysages montagneux d’Écosse comptent parmi les plus pittoresques au monde, que ce soit pour les photographier depuis le bord de la route ou pour les arpenter lors d’une randonnée ardue. Les sentiers courts et le centre d’accueil des visiteurs de Knockan Crag offrent un panorama spectaculaire sur les monts d’Assynt, et Craigellachie offre l’une des meilleures vues panoramiques du Parc national des Cairngorms. Les randonneurs chevronnés pourront admirer les magnifiques paysages gelés sculptés dans la glace de Glen Coe près de Fort William à l’ouest, ou de Corrie Fee dans les Angus Glens à l’est. Avec un peu de chance, vous pourrez même observer un lagopède alpin ou un lièvre variable dont le pelage passe du gris estival au blanc hivernal lorsque les premiers flocons de neige recouvrent le paysage.

7. Un littoral spectaculaire

Hermaness sur Unst dans les Shetland est la réserve naturelle la plus septentrionale d'Écosse.

Hermaness sur Unst dans les Shetland est la réserve naturelle la plus septentrionale d’Écosse. © Lorne Gill/SNH

L’Écosse possède plusieurs milliers de kilomètres de littoral incroyablement variés, que vous pourrez célébrer à l’occasion de notre Année des Eaux et du Littoral 2020. Des vastes plages de sable aux falaises à pic, ce littoral diversifié accueille une vie sauvage incroyable. L’automne se prête parfaitement à la découverte du littoral, lorsque les bourrasques font s’échouer les vagues sur la côte et que les réserves naturelles telles qu’Hermaness (Shetland) démontrent toute la force de la nature. Et si vous êtes chanceux, vous pourriez même apercevoir des cétacés, comme des orques de Noss sur les Shetland, ou des baleines à bosse de St Cyrus ou de Forvie sur la côte est de l’Aberdeenshire.

8. Échassiers et gibier à plumes

Lumières du soir à Forvie Sands, Aberdeenshire

Le coucher de soleil se reflète sur Forvie Sands (Aberdeenshire) © Lorne Gill/SNH

Les estuaires écossais prennent vie en automne alors que les oiseaux d’été s’apprêtent à migrer et que les oiseaux d’hiver annoncent leur retour. Observez les nuées d’échassiers, comme les bécasseaux maubèches, revenus de l’Arctique après leur saison de reproduction. Écoutez le sifflement caractéristique des canards siffleurs qui commencent à arriver en masse. Visitez les observatoires à oiseaux au Loch Fleet sur la North Coast 500, à Forvie sur l’estuaire d’Ythan (où se trouvent également les vestiges d’une église du XIIe siècle et un grand nombre de phoques) et à St Cyrus à l’embouchure du North Esk.

9. Les écureuils se préparent

Écureuil roux, Royal Deeside

Écureuil roux, Royal Deeside © Lorne Gill/SNH

Quoi de plus mignon que d’observer des écureuils roux se préparer pour l’hiver et cacher de la nourriture un peu partout pour qu’elle ne soit pas dérobée par d’autres animaux ? En automne, ces petits êtres charismatiques développent également leur fourrure hivernale qui les protègera des nuits froides à venir. Les sous-bois de Muir of Dinnet dans le Royal Deeside abritent des écureuils roux, et à Tentsmuir, sur le littoral du Fife, les visiteurs se rendant dans les observatoires d’écureuils de Morton Lochs auront la chance d’admirer et de photographier leurs cabrioles.

10. Les derniers jours d’été

A beautiful Scotch argus, Cairngorms National Park

Un magnifique moiré sylvicole, parc national de Cairngorms © Lorne Gill/SNH

Promenez-vous dans les prairies ou les clairières de Glasdrum ou de Beinn Eighe, et admirez les derniers vols de moirés sylvicoles, un papillon local particulièrement résistant aux températures fraîches. Ailleurs, des papillons tels que des paons-du-jour, des vulcains et de “petites tortues” feront le plein de nourriture avant d’hiberner dans les abris et bâtiments frais, dans des endroits parfois aussi reculés que l’Île de May dans le Firth of Forth.

Ce ne sont que quelques-uns des plaisirs que vous réserve la vie sauvage cet automne ; pour plus d’informations sur les principales espèces écossaises, consultez notre calendrier de la vie sauvage. Choisissez-y quelques idées d’activités en famille dans notre guide des escapades automnales en Écosse ou profitez de vos vacances pour admirer les feuillages de nos forêts multicolores.

 

Comments

Politique de cookies

VisitScotland utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre déclaration de confidentialité et de cookies.